L'optimisation fiscale se démocratise aussi pour les PME !

 |   |  428  mots
DR
L'optimisation fiscale n'est plus réservée à la seule élite du CAC 40. Plusieurs cabinets de conseil proposent désormais des services adaptés aux petites et moyennes entreprises.

Les rois de l'optimisation ont leur palme d'or : l'International Tax Awards. Chaque année à Londres, l'International Tax Review, une publication spécialisée, réunit des cabinets de conseil réputés. Les plus grands spécialistes de l'optimisation fiscale (Ernst&Young, Deloitte, KPMG, Sorainen, Taj, PWC, Baker&Mckenzie...) sont ainsi récompensés pour l'originalité de leurs montages dans des domaines aussi variés que les prix de transfert, les fusions-acquisitions ou les divorces.

Les multinationales sont parti-culièrement friandes de ces conseils payés des millions d'euros pour éviter de payer des milliards d'euros aux États. L'idée d'installer le siège européen d'Amazon au Luxembourg doit davantage à ces fiscalistes rompus dans l'art du contournement qu'à l'inventivité de Jeff Bezos. En 2010, Amazon a réalisé 7,5 milliards d'euros de chiffres d'affaires au Luxembourg - où l'entreprise facture tout ce qu'elle vend en Europe - avec seulement 134 employés. Au Royaume-Uni, elle n'a déclaré que 147 millions de livres sterling (180 millions d'euros) de chiffre d'affaires avec 2.265 employés. Cherchez l'erreur!

Backer&McKenzie compte parmi les cabinets les plus en pointe. Il « dispose...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :