German bashing, taxe sur les riches, actions de groupe, : les éconolinks du jour

 |   |  366  mots
Copyright Reuters. Les actions de groupe, qui permettent à des particuliers de se regrouper derrière une association pour attaquer une entreprise, sont-elles une petite révolution dans la justice française ? A lire dans les éconolinks.
Copyright Reuters. Les actions de groupe, qui permettent à des particuliers de se regrouper derrière une association pour attaquer une entreprise, sont-elles une petite révolution dans la justice française ? A lire dans les éconolinks. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Comme aux Etats-Unis, les consommateurs français pourront bientôt s'allier pour poursuivre une entreprise : c'est le principe des actions de groupe ou "class actions". Pour comprendre en détail les dispositions de la loi, France info décrypte le projet en sept points. Mais est-il à la hauteur des enjeux ? Ce n'est pas l'avis du Conseil national des Barreaux, qui fustige le projet dans un éditorial au vitriol. Ni du site Pourquoi docteur, qui regrette que la future loi ne s'applique pas à la santé et à l'environnement, ce qui exclurait des poursuites dans les cas comme celui du Médiator ! Enfin, le site Metro revient sur les huit class actions les plus marquantes de l'histoire. Et les autres éconolinks du jour.

Chaque jour, La Tribune propose une liste de liens qui réunit les articles qu'elle juge les plus pertinents sur la Toile pour éclairer l'actualité.

Les actions de groupe françaises en sept points. Dans un excellent article, Franceinfo.fr explique tout ce qu'il faut savoir sur la loi qui instaure les class actions en France.

Les victimes de la santé oubliées des class actions. Le site Pourquoi docteur regrette que les futures actions de groupe ne s'appliquent pas à la santé et à l'environnement. Ce qui vide en partie le projet de sa substance.

Les huit class actions les plus marquantes de l'histoire. Le site Metro revient sur huit procès qui ont marqué l'histoire.

Les class actions à la française sont un leurre. Le président du Conseil national des Barreaux Christian Charrière-Bournazel estime dans son éditorial que ce projet de loi est inutile et dommageable.

Retrouvez aussi l'analyse de La Tribune : Action de groupe : Hamon fera-t-il mieux que Chirac et Sarkozy ?

Débattre de Merkel est-il interdit ? Le journaliste Hervé Nathan, sur son blog Antibobards, regrette que le gouvernement ait tenté d'étouffer la grogne du Parti socialiste à l'égard de la chancelière.

Pourquoi le...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :