La Roumanie nourrit de grandes ambitions dans l'éolien

Les fabricants de turbines affluent vers le pays, qui attend jusqu'à 8,5 milliards d'euros d'investissements d'ici à 2020.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les éoliennes fleurissent en grand nombre sur les plaines roumaines. Le secteur de l'énergie éolienne pourrait attirer 8,5 milliards d'euros d'investissements sur la prochaine décennie, selon l'Association roumaine de l'énergie éolienne. L'espagnol Iberdrola, l'allemand E.ON, le tchèque CEZ, ou encore le danois Vestas accourent pour y construire des fermes d'éoliennes terrestres toujours plus grandes.

Si les fabricants de turbines sont attirés par les grandes plaines de Roumanie, où le vent souffle toute l'année, c'est aussi grâce aux efforts du gouvernement. Après l'entrée en vigueur le mois prochain d'une loi sur la promotion des énergies renouvelables, le pays offrira les conditions les plus favorables de toute l'Europe pour les investisseurs. La Commission européenne a approuvé le 13 juillet le régime des certificats verts mis en place par le gouvernement, mettant fin à deux ans d'incertitude législative. La Roumanie va subventionner l'énergie éolienne à hauteur de 160 euros par mégawatt-heure, soit le double de l'Allemagne ou l'Espagne.

Afin de profiter de cette manne, Iberdrola a commencé en mars la construction de la première d'une cinquantaine de fermes d'éoliennes en Roumanie. Une fois terminées, leur capacité totale atteindra 1.500 mégawatts (MW), et elles représenteront la plus grande installation éolienne terrestre dans le monde. Vestas Wind Systems, le leader mondial de la fabrication d'éoliennes, a ouvert un bureau dans la capitale Bucarest en janvier, et a déjà signé des contrats pour une capacité totale de 450 MW.

D'après l'European Wind Energy Association, qui regroupe la majorité des acteurs du secteur de l'éolien dans le monde, la capacité éolienne de la Roumanie devrait passer de 462 MW en 2010 à 3.000 ou 3.500 MW en 2020. L'autorité de régulation de l'énergie du pays prévoit même de passer à 5.000 MW d'ici à 2017. L'objectif est de produire 42% de sa consommation d'électricité à partir de sources renouvelables en 2020. Les trois-quarts des nouvelles installations de production d'énergies renouvelables d'ici à 2017 seront de l'éolien, qui est actuellement la technologie la moins chère.

Cependant tous les prétendants ne pourront pas participer à cette aventure. Un porte-parole de Vestas souligne en particulier la difficulté d'obtenir les permis de construire, avec "des procédures particulièrement longues et complexes". L'an dernier, la construction d'un champ d'éoliennes de CEZ a même été interrompue à deux reprises parce que les autorités locales mettaient en doute la validité des permis. L'opérateur historique de l'électricité en République Tchèque a même été confronté à l'opposition d'un maire local, soutenu par une foule de villageois, sur lesquels des agents de sécurité avaient dû tirer des balles en caoutchouc pour les disperser. La vétusté des réseaux électriques, qui datent souvent de l'ère soviétique, constitue un obstacle supplémentaire à surmonter pour les investisseurs.

Enfin, le ministre de l'Economie, Adrian Videanu, signalait l'année dernière que les sollicitations pour la mise en place d'éoliennes représentaient un total de 23.000 MW. Vu l'impossibilité de mettre en place une telle capacité, de nombreux dossiers seront refusés.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 24/08/2012 à 15:01
Signaler
Enfin un pays qui a tout compris, et nous en France , comme d'hab toujours rien, a si des centrales....

à écrit le 12/08/2011 à 18:20
Signaler
Je reviens du Dannemark. Traversant ce pays puis l'Allemagne et la Belgique, j'ai constaté que les éoliennes tournent en quasi totalité. En France, elles sont presque toutes à l'arrêt, même quand le vent souffle . Pourquoi ?

le 12/08/2011 à 19:31
Signaler
Comme le moteur à eau,pourquoi ?

le 12/08/2011 à 23:58
Signaler
Elles sont en grève ;o)

le 14/08/2011 à 17:44
Signaler
@CQFD: Elles sont arrêtées pour ne pas faire de concurrence déloyale à nos députés et sénateurs :-)

le 15/08/2011 à 11:39
Signaler
parce que la majorité des éoliennes onshores en France on été construites à des endroits où il n'y a que très peu de vent.

le 16/08/2011 à 9:38
Signaler
Parce que c'était un jour où il y avait du vent ... tout simplement! Juste du bol. Pas de "complot" des éoliens français ... Pour les production de l'éolien cf :http://www.rte-france.com/fr/developpement-durable/maitriser-sa-consommation-electriqu...

à écrit le 12/08/2011 à 16:57
Signaler
Nous devrions installer des cadenas sur les nôtres au cas ou.

le 12/08/2011 à 19:27
Signaler
Très bon :)

à écrit le 12/08/2011 à 15:50
Signaler
pourquoi toujours des subvantions?? Si l'idée est si bonne, elle portera ses fruits! Notre exemple ne leur suffit donc pas?? C'est le rôle des investisseurs d'investir moyennant un risque et une prise d'engagement et en retour, si ça marche, ils se...

le 12/08/2011 à 16:30
Signaler
@ banco..: d'accord, mais nous sommes dans un système pseudo-capitaliste dans lequel si l'entre[rise suventionne fait des bénéfs, elle les empochent, et si elle perd de l'argent, c'est le contribuable qui perd sa mise (les subventionn) et qui essuie ...

le 12/08/2011 à 16:49
Signaler
@ Bancopasillico : Bonne remarque. Toutefois la Roumanie a besoin d'énergie pas chère pour ses activités industrielles de sous traitance en Europe. Pour cela l'éolien est adapté car rapide à mettre en place avec également un rapide retour sur investi...

le 13/08/2011 à 5:46
Signaler
@ Energie: la question des subventions est tout à fait noire et obscure ! 1 ) Nous sommes dans un système capitaliste et ce n'est pas au contribuable à payer les aides aux entreprises. Une entreprise, c'est fait pour gagner de l'argent, et si tu sais...

le 13/08/2011 à 22:07
Signaler
@ Patrick : Depuis les années 80 on met l?argent en tête des objectifs = salaires et avantages divers de certains excessivement décalés (trop d?écarts entre riches et pauvres, pas assez de classe moyenne créatrice), abus, exagérations de tous types, ...

le 15/08/2011 à 12:34
Signaler
A quand la mise en place du libéralisme humaniste tel que définit par Bastiat au 19 eme siécle ? Il faut faire disparaitre le collectivisme en France, comme ailleurs. Les états et ses mafias diverses et prospére doivent disparaitre. L'économie n'a pa...

le 15/08/2011 à 17:25
Signaler
Le collectivisme n'est pas la solution en effet mais l'économie selon Bastiat (qui était franc maçon ce qui n'est donc pas non plus idéal en termes d'intégrité, d'indépendance, d'objectivité, de tentatives d'influer etc) adaptée à une certaine époque...

à écrit le 12/08/2011 à 14:08
Signaler
Pas certain que l'éolien soit un bon pari. Y a qu'à voir nos politiciens qui font beaucoup de vent pour de bien piètres résultats :-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.