Bientôt un bateau propre pour le bassin d'Arcachon

 |   |  401  mots
Un appel à projet a été lancé pour un navire écolo de transport de passagers sur le plan d'eau pour une mise en service prévue en 2012.

À peine créé, le Pôle d'initiative des Industries de créations maritimes a lancé un premier appel à projet. Il concerne le «bateau propre». Ce pôle a été constitué au sein de la Cobas, la Communauté d'agglomération du bassin d'Arcachon Sud, qui, outre Arcachon, regroupe La Teste, Gujan, Mestras et Le Teich. Objectif : favoriser le développement de produits et services innovants tout en réduisant l'empreinte carbone des activités nautiques sur le bassin d'Arcachon. Yves Foulon, le président de la Cobas, explique : «Nous allons lancer une série d'actions sur le plan environnemental pour protéger le bassin d'Arcachon et valoriser le savoir-faire des entreprises.»

Les dossiers sur ce bateau propre devront être déposés avant le 29 septembre. Le porteur de projet, domicilié sur le territoire de la Cobas depuis au moins deux ans, sera choisi en octobre. La mise à l'eau est prévue au premier trimestre 2012 et l'exploitation du bateau commencera à l'été 2012. La Cobas aidera l'équipe lauréate avec une subvention de 30.000 euros pour soutenir l'ingénierie, de 25% du coût de la construction du bateau (plafonnée à 100.000 euros) et de 30% pour la commercialisation (plafonnée à 30.000 euros). Ce bateau devra être doublement propre, tant au niveau de la propulsion que de la coque réalisée dans un matériau dont la transformation sera peu gourmande en énergie. Il remplacera les embarcations qui transportent les personnes sur le bassin d'Arcachon. Ce service de transport en commun est concédé à l'Union des Bateliers Arcachonnais (UBA). Actuellement, 40 bateaux d'une capacité de 50 personnes sillonnent le plan d'eau pour relier le Sud Bassin au Nord Bassin. Si le Sud Bassin est bien desservi par ces TER au rythme de 42 rotations quotidiennes, le Nord Bassin n'est accessible que par la route ou le bateau. D'où l'intérêt d'un bateau propre qui limiterait les déplacements terrestres. Ce navire pourrait ensuite être décliné pour séduire les plaisanciers. Le nautisme est localement très actif avec 10.000 à 11.000 bateaux de plaisance sur le bassin d'Arcachon.

Appels à projet

Le pôle qui ambitionne de rayonner à l'international lancera d'autres appels à projet touchant à l'éco-design dans l'architecture navale, l'électronique de puissance, la gestion de l'énergie avec la production et le stockage avec des bornes et des recharges dans les ports, la gestion des déchets et des effluents à bord ou la capacité des matériaux de construction à être recyclés.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :