Better Place lève 200 millions de dollars, vaut 2,25 milliards de dollars

Un tour de force en ce temps de crise : Better Place, pionnier des stations d'échange de batteries pour véhicules électriques, vient d'annoncer l'une des plus grosses levées de fonds de l'année en ramassant 200 M$, avec deux nouveaux investisseurs prestigieux, General Electric et UBS. Un troisième tour de table qui valorise la jeune société israélo-américaine à 2,25 milliards de dollars, deux fois plus que lors du précédent tour de table de janvier 2010.

3 mn

Copyright Reuters

Depuis sa création en 2007, Better Place a levé plus de 750 millions $ et affirme qu?il lancera pour de bon ses deux premiers réseaux de stations à l?échelle nationale en Israël et au Danemark « début 2012 » -- au lieu de fin 2011 comme prévu antérieurement. GreenUnivers avait testé une station-pilote en mai dernier, et nous avions été convaincus par la technologie présentée, qui permet d?échanger une batterie vide contre une pleine en moins de 5 minutes.
Les prochains objectifs de Better Place portent sur l?Europe de l?Ouest et la Californie mais aussi le sud de la Chine, l?Ontario, le Japon et Hawaii. Le groupe va aussi ouvrir ses premières stations en Australie au 2ème trimestre 2012.
Parmi les nouveaux investisseurs figurent General Electric, décidément de plus en plus actif dans les cleantech mais aussi la banque UBS. Les actionnaires existants ont également contribué, dont Israel Corp, qui possédait jusqu?ici environ un tiers du capital, HSBC, Morgan Stanley Investment Management, VantagePoint Capital Partners, Ofer Group et Maniv Energy Capital.
Better Place se targue de compter parmi ses actionnaires « les plus grandes banques mondiales, et des leaders industriels mondiaux », preuve de l?attrait d'une technologie qui concurrence le pétrole, estime le fondateur de Better Place Shai Agassi.

Prochaine étape, l?Europe de l?Ouest
Grâce à ces nouveaux fonds, Better Place veut s?implanter, après le Danemark, dans plusieurs pays d?Europe de l?Ouest car ce sont eux qui soutiennent le plus les voitures électriques, dont le marché n'a toujours pas décollé. En septembre, Better Place a ouvert un bureau à Paris qui lui servira de base en Europe.
Début 2012, en Israël et au Danemark, Better Place lancera son offre auprès d?un groupe de consommateurs choisis, puis effectuera un lancement commercial à grande échelle. Canberra suivra, au 2ème trimestre.
Le groupe travaille avec le modèle électrique de Renault Fluence Z.E, que le constructeur français a conçu pour être adapté à la solution de Better Place d?échange de batteries et qui sera lancé en Israël et au Danemark également début 2012. Better Place indique avoir conclu des pré-accords ou signé des lettres d?intention avec des entreprises en Israël et des municipalités au Danemark, qui seraient prêts à faire passer leur flotte au système Better Place.
Mais le pari technologique du groupe n'est pas encore gagné, car déjà surgissent des innovations dans les bornes de recharge standards, dont les systèmes de charge sans contact (à induction) et des chargeurs ultra-rapides, qui pourraient concurrencer le système de Better Place. D?autant que les stations Better Place coûtent environ 500.000 dollars pièce, contre moins de 40.000 dollars pour une borne de recharge rapide, et que le prix de l?abonnement à Better Place pour le consommateur est élevé, 200 à 400 euros par mois.
Quelle sera la technologie qui s?imposera ? Si Better Place a raison, ce sera un jackpot. Tout reste encore possible car pour l?instant peu de voitures électriques grand public ont été lancées : Nissan et General Motors commercialisent depuis l?an denier la Leaf (tout électrique) et la Volt (hybride rechargeable), Renault vient de lancer sa Fluence et son utilitaire Kangoo électrique, qui seront suivis de deux autres modèles l?an prochain, et Ford va bientôt lancer sa Focus tout électrique. Tesla a vendu environ 1.600 Roadsters et veut lancer sa berline Model S l?été prochain.

Green Business - le site de référence

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.