L'éolien français reste dans l'expectative après la Conférence environnementale

Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) affiche sa satisfaction face aux orientations données par François Hollande en ouverture de la Conférence environnementale, mais la Fédération de l'énergie éolienne (FEE) attend encore des améliorations dans la feuille de route qui doit être envoyée cette semaine par le Premier ministre.

4 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Après le discours prononcé par le chef de l'Etat en ouverture de la Conférence environnementale, l'heure était plutôt à la satisfaction chez les écologistes. Les professionnels des filières vertes telles que les énergies renouvelables, directement concernés, adhéraient à ce sentiment général tout en espérant des détails lors de l'allocution du Premier ministre à l'issue des tables rondes. Ils en ont été pour leurs frais. Sur le solaire comme sur l'éolien, les annonces concrètes ont été faites au compte-goutte. Jean-Marc Ayrault n'a pas ajouté grand-chose aux annonces faites la veille par François Hollande : lancement de deux appels d'offres d'ici la fin de l'année pour deux sites éoliens offshore et pour de grandes centrales photovoltaïques sur toitures et nécessité affirmée d'un « cadre réglementaire stable, transparent et favorable aux investissements. »

Or les deux filières ont de grandes attentes, car elles sont l'une et l'autre en situation précaire. Surtout l'éolien, qui affiche des chiffres de raccordement très faibles depuis le début de cette année, et se prépare à une troisième année de baisse de régime, très en-deçà du rythme nécessaire pour atteindre les objectifs du Grenelle fixés à 19.000 mégawatts (MW) en 2020 pour les parcs terrestres.

Disparition des zones de développement de l'éolien

A l'issue de la Conférence environnementale des 14 et 15 septembre, la fédération de l'énergie éolienne (FEE) se réjouit de la disparition annoncée des zones de développement éolien (ZDE) qui depuis 2000 déterminent l'accès au tarif de rachat et du maintien du principe des tarifs de rachat. D'autant plus que cette dernière décision est contraire aux recommandations d'un rapport du CGEIET (Conseil général de l'économie, de l'industrie, de l'énergie et des technologies) et du CGEDD (Conseil général de l'économie et du développement durable), remis vendredi 14 septembre à la ministre de l'Environnement Delphine Batho. Ce rapport préconisait au contraire la disparition progressive de ces tarifs au profit de la généralisation des appels d'offres.

Quant à la disparition des ZDE, même si le calendrier n'en est pas précisé et si la gestion de la phase de transition reste floue, « cela va faire gagner environ 18 mois par dossier », anticipe Frédéric Lanoë, directeur général France et Belgique de EDP Renovaveis et porte-parole de FEE. Il rappelle à ce propos qu'en France, la durée moyenne de montage d'un projet éolien est de 6 à 8 ans, contre 2 à 3 ans en Allemagne. Aujourd'hui, les ZDE font doublon avec les Schémas régionaux du climat, de l'air et de l'énergie (SRCAE), en cours d'élaboration, qui doivent définir des zones favorables à l'éolien. « Encore faut-il que ces SRCAE soient signés (ce qui était prévu pour le mois de septembre au plus tard) , et correctement définis », précise Frédéric Lanöe. Or ce n'est pas encore le cas. « Le SCRAE de la région Auvergne, par exemple, ne nous convient pas car il ne laisse que 20 % de l'espace accessible aux éoliennes. »

Pas de nouvel arrêté tarifaire en perspective

Par ailleurs, la FEE demandait qu'un nouvel arrêté tarifaire soit notifié à la Commission européenne. En effet, le tarif actuellement en vigueur est « gelé ». Suite au recours d'une association demandant son annulation, en mai dernier le Conseil d'Etat a sursis à statuer et posé une question préjudicielle à la Cour de justice de l'Union européenne relative à la légalité de cet arrêté. Alors que le gouvernement considère que le problème ne se poserait que dans l'hypothèse d'une annulation effective et refuse de notifier auprès de Bruxelles un nouveau tarif (qui serait du même niveau que l'actuel), la profession fait valoir que cette incertitude dissuade les investisseurs. « Cette simple mesure conservatoire permettrait de gagner du temps au cas où il y ait effectivement annulation », plaide Frédéric Lanoë.

Concernant le classement des parcs éoliens en ICPE (installations classées pour l'environnement), qui alourdit et allonge également les procédures, la FEE observe que sans aller jusqu'à une déclassification totale, il serait possible de passer d'un régime à autorisation à un régime déclaratif.

25 % du mix à l'horizon 2030

Enfin, les professionnels regrettent que deux autres sujets n'aient pas été évoqués : la « loi des 5 mâts », qui interdit tout projet inférieur à 5 éoliennes, ou encore la loi « littoral et montagne », dont les exigences (implantation en continu et éloignement des habitations) sont jugées contradictoires par les développeurs. Ces règles constituent selon la FEE des freins importants au développement de l'éolien en France. Ils espèrent encore dans les détails de la feuille de route.
« On a encore du boulot pour expliquer que l'éolien est une énergie compétitive » reconnaît Frédéric Lanoë, qui en situe le coût « entre le nucléaire historique et celui qui sera produit par l'EPR ». « On est prêts à fournir 25 % du mix en 2030 », conclut-il. Ce qui impliquerait 10.000 éoliennes de plus et 20 parcs offshore. Il reste en effet encore un peu de boulot... Les détails de la feuille de route attendue cette semaine le rendront-ils plus simple ?
 

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 41
à écrit le 19/01/2013 à 18:27
Signaler
10 000 éoliennes de plus et 25% du mix en 2030, c'est impossible et incroyablement dénué de toute réflexion. Les projets ne verront pas le jour avant un bon bout de temps et seront pour la plupart sûrement (et je l'espère) annulés, surtout s'ils sont...

le 19/02/2015 à 8:13
Signaler
Ne pas oublié d'augmenter la très très faible productivité des cheminots (6 heures de conduite par jour) et mettre fin à leur grève à répétition injustifiée.

à écrit le 19/01/2013 à 16:45
Signaler
Combien d'éoliennes en France? Combien de nouvelles centrales à gaz? et combien de centrales nucléaires arrêtées? Je n'ai pas les chifres en tête mais la réponse à la dernière question est: AUCUNE!!! A la question: vous préférez une centrale nucléa...

à écrit le 24/09/2012 à 21:28
Signaler
Pour fabriquer une éolienne, il faut des terres rares, et d'où viennent-elles ? En majorité, elles proviennent de Chine, quant aux panneaux solaires, ils sont essentiellement Chinois.

le 26/09/2012 à 15:17
Signaler
Normal vu que se sont les chinois qui investissent le plus au monde dans ces énergies. Il est logique que la prise de risques et les investissements massifs payent. Rien ne nous empêche d'en faire autant si cela nous gène. Dans le cas contraire les c...

à écrit le 24/09/2012 à 18:20
Signaler
je suis évidement pour l'éolien ,mais je ne suis pas du tout convaincu par leur fonctionnement ,je suis passé entre saumur et cholet l'autre vendredi et je suis revenu l'autre dimanche ,le champ d'éoliennes est sur une colline élevée on voit de très...

à écrit le 20/09/2012 à 11:32
Signaler
Gouffre Financier, quelques % d'énergie propre en plus ? Au contraire la filière est porteuse d'avenir et peut atteindre 25% du mix électrique d'ici 2030... ! Dans un contexte de crise ou l'industrie Française est en perte de vitesse, la France doi...

le 20/09/2012 à 12:05
Signaler
L'éolien est la pire des enr. Le solaire, bimasse et autres sont beaucoup plus respectueuse de l'environnement. Dans quelques années, le solaire massivement déployé avec des techno de stockages enfin prêtes, et on se passera de ses machines infernale...

le 20/09/2012 à 13:05
Signaler
Ahh la FED ... C'est hallucinant d'arriver à un tel niveau de stupidité, de mensonge et de propagande nucléaire éhonté. Vous vous tirez en plus des balles dans le pied, c'est terrible pour vous. Le stockage opérationnel dans quelques années ! Moi a...

le 20/09/2012 à 15:17
Signaler
Vous vociférez. C'est vous qui vous tirez une balle dans le pied. L'éolien est l'enr qui "pollue" le plus (bruit, vision, intermittence, non disponibilité de la puissance aux moments de consommation). Il y a d'autres enr qui sont beaucoup plus profit...

le 20/09/2012 à 19:09
Signaler
Ce n'est pas constructif vos débats pro et anti. Il y a une réalité : les éoliennes existent depuis plus de 30 ans et sont présentes dans environ 140 pays dans le monde. Elles ont démontré leur rentabilité globalement (après la phase d'investissement...

le 20/09/2012 à 19:09
Signaler
Ce n'est pas constructif vos débats pro et anti. Il y a une réalité : les éoliennes existent depuis plus de 30 ans et sont présentes dans environ 140 pays dans le monde. Elles ont démontré leur rentabilité globalement (après la phase d'investissement...

à écrit le 19/09/2012 à 15:32
Signaler
15.000 éoliennes géantes inutiles qui vont ravager la France pour quelques % d'électricité en plus Le prix de l'electricité des particuliers qui va doubler Une politique énergétique qui conduit dans un gouffre financier Un parquage de millions de cit...

le 20/09/2012 à 0:24
Signaler
Propagande de la minorité des intégristes de "vent de colère" qui ne repose sur aucun argument objectif. On se demande pourquoi plus de 120 pays au monde font de l'éolien qui remporte des appels d'offres comme étant le moins chez par rapport aux prix...

à écrit le 18/09/2012 à 17:23
Signaler
Qu'on arrête les comparaison avec l'allemagne ! Là-bas, c'est quasi-exclusivement du charbon, dont la production est substituable par de l'éolien (quand il y a du vent) ou du soleil (quand il y a du soleil). L'intermittence des enr est donc "facilem...

le 19/09/2012 à 0:14
Signaler
Cà devient ridicule de rabacher des inepties totales sur l'intermittence et afficher que vous ne connaissez pas grand chose au domaine de l'énergie qui vous est visiblement étranger. Il y a plus de 60 solutions de stockage différentes officiellement ...

le 19/09/2012 à 12:17
Signaler
Mais tout ça je le sais bien. Sauf que rien n'est mentionné à ce sujet dans les journaux. Les gens pendent que les éoliennes, ça tourne tout le temps. Et que la pointe d'hiver de 19h, aucun problèmes avec des panneaux solaires et des éoliennes à l'a...

le 20/09/2012 à 0:19
Signaler
Evidemment que la plupart de systèmes de stockage ont une autonomie largement plus élevée que 5 jours (encore une fois reprenez la liste des plus de 60 retenus en Allemagne) ou ne serait-ce que les 2 seules que je citais (redox, gaz de synthèse, hydr...

le 20/09/2012 à 17:29
Signaler
Encore une fois vous ne donnez aucun chiffres (coûts, puissances des stockages, durée de vie). Tout ça pour nous vendre un calendrier non adapté: uniquement des objectifs de Bruxelles qui correpondent au lobby éolien et aux intérêts allemands. "La pl...

le 20/09/2012 à 18:42
Signaler
Il existe près d'une centaine de solutions de stockage efficientes (plus de 60 officiellemment retenues en Allemagne) donc vous rigolez quand vous demandez de détailler ici les chiffres technologie par technologie, d'autant que selon les situations i...

à écrit le 18/09/2012 à 16:17
Signaler
cette conference environnementale ne serait que du vent?

à écrit le 18/09/2012 à 15:39
Signaler
Suppression des ZDE, cela veut dire que des éoliennes de 150 mètres pourront être érigées partout! Et si selon le SER le coût de l'éolien ne dépasse pas celui du kWh produit par un EPR, pourquoi demander un tarif de rachat plus élevé?

le 18/09/2012 à 19:20
Signaler
Lisez mieux avant de deverser votre intox : on demande un nouveau tarif parce que le precedent a ete abroge et on le demande au meme niveau.

le 18/09/2012 à 22:44
Signaler
Larmes de crocodiles ! Ces promoteurs n'ont aucun scrupule: l'Allemagne pollue terriblement, brûle de + en + de charbon.Devons -nous suivre ce mauvais exemple ?

le 19/09/2012 à 0:29
Signaler
@ Carole ; pour info la cryogénie permet au charbon de ne quasiment plus polluer : diminution des Ges de 90% et autres rejets cadmium, mercure etc de 100% donc attention au fait que les choses évoluent. Le nucléaire lui quels que soient les technique...

le 19/09/2012 à 13:51
Signaler
On ne peut pas se déclarer écolo et accepter l?éolien industriel. Une éolienne, c?est quoi ? Si on s?amuse à l?ouvrir, on trouve à l?intérieur des terres rares extraites des mines chinoises via un processus extrêmement polluant ou encore du cuivre qu...

le 20/09/2012 à 0:00
Signaler
@ Jacques : les terres rares et le cuivre sont utilisés dans une multitude de technologies et d'industries donc l'important est que les pays qui le produisent le fassent avec le moins de dégâts sur l'environnement et cela a un coût. D'autre part il f...

à écrit le 18/09/2012 à 13:26
Signaler
En Allemagne, les centrales thermiques (charbon et gaz) viennent de battre leur record absolu de production avec 38,87 TWh en février 2012. Au total, le premier semestre 2012 est un record pour la production des centrales thermiques en Allemagne avec...

le 19/09/2012 à 0:36
Signaler
Chiffres qui ne veulent rien dire et relèvent de la propagande anti-renouvelables habituelles puisque l'histoire et les ressources de l'Allemagne ne sont pas les mêmes : base charbon initiale plus forte, base industrielle plus forte, population plus ...

le 19/09/2012 à 18:12
Signaler
Vous avez raison, et on mange mieux en Allemagne qu'en France.

à écrit le 18/09/2012 à 10:24
Signaler
Sous le titre : " La vertueuse économie verte nous fait languir" la webradio indépendante AWI revient dans l'une de ses dernières chronique audio sur la question à laquelle devront répondre les Cassandres de la politique: "Une société qui cherche...

le 19/09/2012 à 0:41
Signaler
Jusqu'à présent toutes les études démontrent que oui partout dans le monde l'avantage est à l'économie verte en termes d'acivités et d'emplois . Et ces études manquent pas, notamment aux Etats-Unis ou plusieurs Etats en ont fait réaliser. C'est d'ail...

à écrit le 18/09/2012 à 10:15
Signaler
"l'énergie est bon marché" C'était vrai.

le 18/09/2012 à 13:07
Signaler
Et pourtant c'est vrai;le cout du travail a été x4 alors que le prix de l'énergie est resté pratiquement stable en monnaie constante depuis 50 ans.Une journée de travail manuel coute 120? et correspond à 1kWh;1kWh d'énergie physique coute seulement ...

à écrit le 18/09/2012 à 8:23
Signaler
Les énergies nouvelles ne sont pas rentables parce que l'énergie est bon marché et le cout du travail trop élevé;il en est de même pour les travaux pour économiser l'énergie.

le 18/09/2012 à 9:57
Signaler
Ok. Mais il faudra alors m'expliquer pourquoi ça fonctionne partout sauf en France? Ex l'Allemagne à 30 X plus de photovoltaïque installé que la France.... c'est sans doute dû a son meilleur ensoleillement!! ;o))

le 18/09/2012 à 12:57
Signaler
Parce que le prix de l'énergie est plus élevé et la charge des retraites plus faible qu'en France.Merci de votre intérêt.

le 18/09/2012 à 13:38
Signaler
Et pourquoi l'electricite y est plus chere ? Parce que NOUS n'integrons pas dans le prix du kWh les couts caches du nucleaire mais qui pourtant devront etre payes un jour a savoir : - les cout du demantellement, non provisionne. - le cout de la secur...

le 18/09/2012 à 14:51
Signaler
Je partages ton point de vue Steph. D'autant plus que les 8 Mds destiné au démantèlement sont introuvable dans le bilan de EDF. Apparemment ça a été dépensé dans l'achat de British Energy ou Edison

le 18/09/2012 à 15:52
Signaler
- Les US ont maintenant démantelé 2 réacteurs de techno similaire à celle de la France, Maine Yankee et Yankee Rowe, le premier étant un 900 MW exactement semblable à Fessenheim. Pas de surprise et de dépassement particulier de budget, terminé en 8 a...

le 18/09/2012 à 19:35
Signaler
Et un coup d'intox de plus : ca veut dire quoi 'en tenant compte de couts prevus' ou 'pas de depassement particulier de budget' ? Vous restez dans le vague a dessein. A votre exemple qui vous arrange, je reponds un autre qui vous derange : le reacteu...

le 19/09/2012 à 0:51
Signaler
@ Jmdesp : vous gérez comment des déchets pendant 5000 ans ? Et même si vous transmutez vous diminuez la durée de vie de certains et vous en créez une multitude de nouveaux. Et à quels coûts et risques. Penchez vous sur le sujet, si c'était si simple...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.