Solaire : les Etats-Unis confirment des taxes anti-dumping jusqu'à 250% sur les produits chinois

 |   |  484  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Les taxes à l'importation de panneaux solaires chinois annoncées dans une décision préliminaire du département américain au commerce en mars dernier entreront en vigueur en novembre, avec effet rétroactif.

Le département américain au Commerce l?a confirmé jeudi. Conformément à une décision préliminaire prise en mai suite à une plainte déposée par la filiale américaine de l?allemand SolarWorld, les Etats-Unis appliqueront bien des taxes à l?importation de produits solaires chinois pouvant aller jusqu?à 250%. Ces taxes se décomposent en deux parties, l?une liée au dumping dont les Américains accusent les Chinois, l?autre ayant pour objet de compenser les aides (jugées abusives par les industriels américains) dont bénéficient les fabricants chinois de la part de leur gouvernement. La plainte accusait en effet la Chine de vendre aux Etats-Unis des cellules solaires à un prix de 18 à 250% inférieur au prix juste. Cette confirmation s?inscrit dans un contexte de tension commerciale croissante entre la Chine et les Etats-Unis.
Ces derniers, par la voix d?Obama lui-même,  se sont récemment opposés au rachart par une société chinoise de quatre fermes éoliennes américaines, décision qui fait d?ailleurs l?objet d?une poursuite juridique.

Les leaders chinois taxés à moins de 50%

Les Chinois Suntech Power, Trina Solar, Yingli ou Canadiansolar, les plus gros fabricants au monde et les plus présents sur les marchés occidentaux, seront soumis à des taxes dont le cumul ne dépasse pas 50%. Une soixantaine d?entreprises sont dans une situation similaire, mais toutes celles qui ne sont pas encore présentes sur le marché américain seront frappées de taxes de 250%. Autant dire, interdites d?exportations vers les Etats-Unis.

Sous réserve de l?accord de la US International trade commission, ces taxes s?appliqueront donc à partir de novembre, de façon rétroactive jusqu?à 90 jours avant la toute première annonce de mars 2012.
Mais, au grand dam de SolarWorld, les panneaux dont au moins une partie est fabriquée en-dehors de Chine sont exemptés de ces taxes.

La crainte d'une guerre commerciale

La Chine, de son côté, a également ouvert le mois dernier une enquête pour déterminer si les prix du silicium pratiqués par les Américains étaient bien conformes aux règles internationales du commerce. C?est exactement le type de mesure de rétorsion que craignent certains acteurs occidentaux du solaire, aux Etats-Unis comme en Europe.

Comme le rappelait à la Tribune il y a quelques jours,Yves Hamel, directeur du développement France et Benelux de Canadiansolar, «tout est étroitement imbriqué. Le silicium et les machines outils utilisées en Chine sont fabriqués en Europe, tout comme les lignes automatiques dans lesquelles, par exemple, Canadiansolar a massivement investi récemment pour ses usines en Chine.» Canadiansolar est membre de l?AFASE (Alliance for affordable solar energy), qui se bat contre une plainte de même nature déposée à Bruxelles par un groupe d?industriels emmenés par le même SolarWorld.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/10/2012 à 10:53 :
La realite issue du terrain, pas celle fumeuse des invectiveurs type Ivan et autres, c'est que la guerre commerciale chinoise a permis une baisse incroyable du prix des panneaux solaires photovoltaique et l'amener a permettre la parite reseau, a savoir la competitivite avec l'electricite issue du petrole et gaz d'une part mais aussi du nuke.

Jugez plutot : a 10 c?/kWH, le PV au sol est attractif dans le sud de la France contre celui issu de l'EPR a 7 c?/kWh (et encore, il n'est pas encore acheve), et tout ceci sans avoir a gerer des dechets (cf PV Cycle).
a écrit le 14/10/2012 à 3:09 :
Une guerre commerciale mondiale qui fera des dégâts est nécessaire car l'OMC n'ajamis été à la ghauteur des enjeux économiques mondiaux. L'Europe plus puissante économiquement que les US et la Chine est devenue un nain dans les négociations et si notre avocat de ministre du redressement n' aucune vision de l'industrie a raison sur un point l'Europe doit revoir ses méthodes et reprendres la main des négo internationales.
La guerre que se font US et Chine est forcément sur le dos du plus faible et de la pleutre Europe et donc de l'économie de notre Union. Nos politiciens tout comme nos technocrates sont incapables de mettre cette Union au niveau de sa puissance économique qui décline par leur faute un peu plus chaque année.
Réponse de le 15/10/2012 à 15:06 :
@ Samarinda: il n'y a pas que la question de la combativité. Il y aussi celle de la divergence d'intérêts entre pays aux économies et aux cultures différentes. Ce qui avantage l'industrie de l'un peut désavantager celle de l'autre. On l'a vu au moment de trancher la question des industries du vêtement et de la chaussure. Cela s'est fait au détriment des pays du sud européen. Dans le cas des panneaux solaires, taxer les produits chinois favorisera les producteurs européens au détriment des programmes d'installation de systèmes produisant des énergies renouvelables. Cela favorisera aussi l'industrie nucléaire en Europe.
a écrit le 13/10/2012 à 20:08 :
L'Europe est aux mains des ultralibéraux et l'UMP n'a fait qu'aggraver la situation pendant 10 ans.
Oui, il faut lutter contre cette inégalité commerciale avec un pays qui ne craint pas de faire travailler ses ouvriers à 300 euros par mois et à jeter ses détritus chimiques dans la nature.
a écrit le 13/10/2012 à 12:25 :
pour info on avais une industrie de panneaux solaire en France on na fait pour la faire coulais
a écrit le 13/10/2012 à 12:01 :
après la guerre du pétrole ,du portable,les panneaux solaire après ça va être quoi?ils ont rien compris les américains,avec des panneaux solaire a bas prix C bon pour tous le monde sur la planète.un peut t'écologie ça ne vous ferez pas de mal §§
Réponse de le 13/10/2012 à 12:08 :
pas pour leurs emlois !!
a écrit le 12/10/2012 à 21:10 :
Ce n'est pas avec un prix nobel que l'Europe va se remettre en question.
a écrit le 12/10/2012 à 19:51 :
Enfantillage,les chinois eux mettront une taxe de 500% sur les produits americains.
Réponse de le 12/10/2012 à 21:30 :
Et les europeens bisounours continueront de se faire enfler sous pretexte du paradis du libre echange que personne d'autres n'appliquent (Ni la Chine, ni le Bresil, ni les Emirats Arabes Unis, ni l'Australie ...) Le marche europeen lui reste ouvert aux 4 vents pour les produits importes de pays low cost et apres vos politiciens feignet de decouvrir la desindustrialisation et le chomage de masse
Réponse de le 12/10/2012 à 23:16 :
Viking, je te signale, cher bisounour que tes 4 vents sont vachement inefficaces car même en cas de tempête sur l'Europe, l'éolien ne fournit QUE la moitié de la puissance installée. Recherche Jancovici sénat sur le net, tu pourras te faire une idée de l'énergie que tu uses. Pour rien.
Réponse de le 12/10/2012 à 23:21 :
Mais qui se fait véritablement enfler ? Les consommateurs européens qui peuvent acheter des panneaux à bas prix ou les consommateurs américains qui devront payer le prix fort imposé par leur gouvernement ? Pour ceux qui l'ignorent, il faut savoir que les mesures protectionnistes prises aux USA après la crise de 1929 ont contribué à approfondir et prolonger la crise jusqu'en 1945. Veut-on vivre la même catastrophe aujourd'hui ?
Réponse de le 13/10/2012 à 11:29 :
Stop a la desinformation, c est un retour a l eqquilibre. Je vous invite en ce sens a visiter le site de l omc on y constate que la Chine beneficie d accord douanier avec les USA et L Europe hyper avantageux pour ELLE>>> Herite du temps ou la Chine etait encore un "pays en voix de developpement" or on est bien d accord que la Chine n est plus un PVD, alors qu elle beneficie de ces accrods certes mais dans ce cas alors qu elle applique la meme chose en retours. Or ce N EST PAS LE CAS puisque elle taxe fortement les produits d importation et encore plus les produit de luxe....Normal que les Etat unis en retour commencent a prendre les meme mesures de retorsion envers les produits chinois..... La question est: L'Europe va t elle rester longtemps le seul bisounours en matiere de commerce internationnale??????
Réponse de le 13/10/2012 à 11:31 :
Bresil, Suede, Norvege, Australie, Coree du Sud, Japon, Arabie Saoudite, Afrique du Sud, Argentine, Mexique, USA, Canada ... Autant de pays qui appliquent le protectionnisme pour defendre leur industrie locale et ca marche. Alors que lUE signe des accords de libre echange avec le Maroc annulant ainsi les droits de douane. De facto, le marche europeen comprend dorenavant depuis le 1er janvier 2012, le Maroc. Mais chut, faut pas le dire trop fort a la population europeenne. Comme les fonds europeens donnés a la Turquie pour son metro entre l'Asie et l'Europe a Istanbul, ou les fonds europeens donnes a la Tunisie pour creer des zones industrielles off shore pour faciliter les delocalisations des entreprises europeennes vers la Tunisie
a écrit le 12/10/2012 à 19:47 :
Et ça va continuer à être amusant, car les panneaux photovoltaïques chinois sont fondus avec de l'électricité produite avec du charbon venant ... d'Australie. Soit, le pays que les US veulent draguer pour contrôler la zone asiatique... On va s'éclater tous les jours, je le sens...
Réponse de le 16/10/2012 à 15:26 :
Dans la (grande) Chine, on trouve les (grands) barrages hydro-électriques qui approvisionnent les (grandes) usines de fabrication photovoltaïque. En Allemagne (ex de l'Est) on ne trouve que des centrales thermiques fonctionnant à la lignite (beurk...) pour alimenter les usines de fabrication photovoltaïque. Tout cela pour dire que l'enfer est pavé de bonne intentions et qu' à un moment donné il nous faudra bien faire des choix violents si nous voulons être un pays vivant ou un pays dortoir et de retraités de l'ANPE...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :