Quand Paris prend ses quartiers d'été

1 mn

Il y a sept ans, l'idée fixe de Patrice Martinet, qui avait beaucoup bour- lingué dans toutes sor-tes d'emplois culturels de par le monde, était de sortir Paris de sa léthargie estivale. La plus belle ville du monde pouvait-elle jouer deux mois durant les Belles au bois dormant ? Au ministère de la Culture on y pensait aussi. Ce n'est qu'au bout de quatre années de succès que, en 1994, la Ville de Paris apporta son soutien. Si le budget prévisionnel pour 1996 tient ses promesses, l'équilibre devrait être obtenu entre dépenses et recettes à hauteur de 10,5 millions de francs. Avec 41 spectacles à l'affiche (159 représentations, dont 52 concerts gratuits, dans 29 lieux différents) pourquoi passer ses vacances ailleurs ? Concerts promenades aux Arènes de Lutèce (Orchestre de Paris, Orchestre philharmonique slovaque) ; dans la cour d'honneur de la Sorbonne (cycle Jean-Sébastien Bach) ; à l'église Saint-Eustache (une nuit de concerts d'orgue). Musiques du monde dans les jardins du Luxembourg, des Tuileries, de Belleville, de Montmartre. Jazz à l'hôtel d'Albret, des parades, des contes, des légendes, et au centre de ce joyeux brassage une formidable traversée des Musiques juives qui, de la Cité de la musique à la Grande Halle occupera tout le Parc de la Villette pendant trois jours et trois nuits. Du 14 juillet au 15 août - 44.83.64.40 et 49.87.50.50 (billetterie Fnac).

1 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.