L'image d'Hermès assombrie aux Etats-Unis

1 mn

Hermès va devoir redorer son blason aux Etats-Unis. Car la polémique y fait rage depuis que la reine des talk-shows américains, Oprah Winfrey, dit s'être vu refuser l'entrée du magasin Hermès, à Paris, en raison de la couleur de sa peau. La perle noire, symbole de la réussite sociale - elle est née très pauvre et a gravi tous les échelons, pour devenir riche et célèbre -, dit avoir été snobée par les vendeuses de la prestigieuse boutique qui n'aurait pas rouvert ses portes pour elle. N'hésitant pas à se livrer à des amalgames, certains groupes d'influence crient au scandale et demandent un boycott d'Hermès. Si Oprah Winfrey a l'intention de parler de l'incident dans son show, qui reprend à la rentrée, il semble en fait que l'affaire ait été sérieusement grossie. La star serait en effet arrivée à la boutique à l'heure de fermeture. Et s'il restait bien du monde à l'intérieur, ce n'était pas des clients, mais des salariés préparant un cocktail pour une soirée privée. Un vendeur lui a donné sa carte et lui a proposé de repasser le lendemain. Pas de quoi, donc, crier au scandale. Reste que, vu de l'autre côté de l'Atlantique, les Français ne sont peut-être pas racistes, mais ils manquent de sens commercial. Un crime presque aussi grave aux yeux des Américains. Lysiane J. Baudu, à New York

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.