Van Houten fait parler la poudre à Saint-Menet

Les salariés de l'usine Nestlé à Saint-Menet apprennent malgré eux la patience. Persuadés que le repreneur de leur site serait Net Cacao, une société créée spécialement pour l'occasion et dont le projet avait été en définitive retenu il y a deux semaines par la préfecture de Marseille, ils pourraient finalement voir l'arrivée d'un autre repreneur. En effet, le géant suisse Barry Callebaut (dont la marque la plus connue est le chocolat Van Houten), qui s'était de lui-même retiré en octobre du premier appel d'offres, a dénoncé hier dans une lettre recommandée adressée au préfet Christian Fremont la suite favorable donnée au projet Net Cacao, "qui s'écarte énormément du cahier des charges initiales". "Les conditions régissant les candidatures ayant apparemment changé, nous demandons de pouvoir réétudier les modalités de reprise du site sur des bases comparables", a alors indiqué le groupe suisse dans cette lettre, dont La Tribune s'est procuré une copie. Selon nos informations, d'autres candidats s'estimant lésés pourraient également se manifester. De son côté, Nestlé va donc devoir étudier une à une les nouvelles demandes et déterminer quelles sont les plus viables. Le processus de reprise, qui devait s'achever le 18 novembre, devrait donc être une fois de plus retardé. Au grand dam des salariés. Héloïse Dio

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.