Les bonnes actions des partants d'Accor

1 mn

Gilles Pélisson, qui sera nommé président d'Accor après l'assemblée convoquée ce lundi, ne pouvait espé- rer une plus grande marque de confiance. À la veille de leur départ contraint de la direction du groupe hôtelier, plusieurs membres de l'actuel directoire ont investi massivement en décembre sur l'action Accor.À lui seul, Jean-Marc Espalioux, actuel président dont l'éviction a donné lieu l'été dernier à une crise inédite, a levé une option pour un montant de 8,1 millions d'euros, soit une large partie de l'indemnité négociée pour son départ. Benjamin Cohen, vice-président d'Accor, également partant, a exercé 2,4 millions d'euros d'options. De même, André Martinez, membre du directoire en charge de l'hôtellerie en Europe, dont les fonctions cesseront lundi, a investi 1 million. Moins surprenant, Gérard Pélisson, l'un des fondateurs d'Accor aux côtés de Paul Dubrule et oncle du futur président du groupe, témoigne lui aussi de sa confiance dans la stratégie future. En décembre, il a acheté deux blocs d'actions pour un montant total de près de 1 million.Paradoxalement, Jacques Stern, seul membre de l'ancienne équipe qui conservera ses fonctions de directeur financier auprès de Gilles Pélisson, a revendu début janvier les actions issues d'une levée d'options effectuées elle aussi en décembre, préférant ainsi réaliser une plus-value immédiate de 145.300 euros.Héléna Dupuy

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.