Surenchères de pronostic sur Arcelor

Arcelor va-t-il être finalement avalé par Mittal ? Les spéculations et les pronostics vont bon train sur le sujet. Actuellement, de l'avis de plusieurs observateurs, il y aurait match nul entre le groupe sidérurgique franco-hispano-luxembourgeois et l'anglo-néerlandais au patron d'origine indienne. La faute au démarrage calamiteux d'Arcelor en termes de communication de l'avis même de son propre camp - qualifier Mittal de "société d'Indiens" n'était pas des plus heureux - avant que le groupe ne refasse son retard grâce à son excellent bilan financier, bien meilleur que celui de son prédateur. Mais tout reste à faire de part et d'autre. Et tout le monde attend de voir ce qui se passera si Mittal relève la partie en cash de son offre. Guy Dollé, le président de la direction générale d'Arcelor, s'y attend sans état d'âme. À ses yeux, une telle évolution ne serait pas décisive. Pour lui, tant que Mittal ne dégaine pas une offre essentiellement en cash et à un niveau élevé, la partie n'est pas jouée. Mais ce n'est pas l'avis de certains de ses banquiers. L'un de ses principaux soutiens financiers glisse même que dès que Mittal passera de 25 % de son offre en cash à un pourcentage nettement supérieur, il l'emportera. Réponse attendue dans les prochaines semaines avec un lancement concret de l'opération dans les quinze premiers jours d'avril. Olivier Provost

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.