CAHIER PLACEMENTS

 |   |  165  mots
Les choix deviennent de plus en plus délicats pour les épargnants. Les placements court terme ne sont plus la panacée. Les 4,5 % des livrets A sont menacés et les Sicav monétaires ainsi que les comptes à terme procurent des gains de plus en plus minces. Le rendement des obligations s'amenuise aussi, évolution qui se répercutera sur la rémunération des PEP et des contrats d'assurance vie en francs. De leur côté, les marchés actions sont confrontés à une instabilité et une volatilité grandissantes. Une modification d'opinion de quelques fonds de pension américains puissants suffit pour faire basculer rapidement une tendance dans un sens ou dans l'autre. Dans ce contexte, les épargnants risquent fort de se tourner davantage vers les produits pratiquant la diversification. A condition qu'il s'agisse d'une vraie diversification, c'est-à-dire d'un arbitrage entre les différentes classes d'actifs en fonction d'un degré de risque bien déterminé. Les offres de ce type sont encore peu nombreuses.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :