Monétaires : un rendement de 6 % inespéré

 |   |  372  mots
En débutant l'année 1995 avec un taux de l'argent au jour le jour de 5 1/4 % et un taux Pibor trois mois de 6 1/4 %, les Sicav monétaires donnaient peu d'espoirs d'offrir des rendements supérieurs à 5 %. Finalement, elles affichent une performance moyenne d'environ 6 %. Ce résultat a pu être obtenu grâce à la tension des taux courts pendant les deux crises monétaires intervenues respectivement en mars-avril et en septembre-octobre. Pour les porteurs de Sicav monétaires, c'est donc une bonne surprise, mais qui a peu de chances de se reproduire en 1996. Le taux de l'argent au jour le jour se situe maintenant plus près de 4 1/2 % et le Pibor trois mois à moins de 5 %. Les Sicav très chargées en frais ont à nouveau occupé les dernières places. Les Sicav grand public des principaux réseaux de distribution, telles Natio Monétaire, Lion 20.000, Capimonétaire, Moné J, Univar, Ecureuil Trésorerie, Ecureuil Monétaire, Latitude ou CM Epargne J, en font partie. En tête de liste, on retrouve surtout des Sicav destinées aux entreprises et investisseurs institutionnels, qui prélèvent de faibles frais de gestion. Les toutes premières places ont été conquises par des Sicav dites de trésorerie dynamique, c'est-à-dire celles, notamment, qui s'autorisent une légère prise de risque en allongeant la durée de vie du portefeuille, en prenant pour référence le Pibor trois mois ou en pratiquant des arbitrages de taux. Dans ce domaine, Atlas Court Terme, seule à gagner moins de 5 %, a causé la grande déception. Dans le groupe de tête, certains établissements se sont distingués : CPR Gestion et BFT, Ofivalmo, Paribas, Indosuez et plusieurs autres encore. La superbe performance d'Ofimassur est trompeuse. A l'origine obligataire, la Sicav a changé de catégorie en cours d'année. Les autres sont plus significatives. Mobisécurité, notamment, a su mettre à profit les mouvements de taux, en sensibilisant plus ou moins le portefeuille suivant les événements, tout en restant sur la partie courte de la courbe des taux. C'est aussi une politique de gestion de la sensibilité qui a dopé Ofima Court Terme et Franterme, tandis que Rochefort 5X3 a bénéficié de son positionnement sur le trois mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :