Des Blackberry pour les techniciens de maintenance de Photomaton

Voilà maintenant une année que les 250 techniciens de maintenance de la société Photomaton disposent de terminaux Blackberry pour la gestion de leurs tournées quotidiennes. Filiale du groupe britannique Photo Me, Photomaton exploite aujourd'hui dans l'Hexagone quelque 10.000 automates installés dans des lieux publics et semi-publics : 8.000 cabines photographiques et 2.000 bornes de développement de photos numériques.La solution Blackberry a remplacé un équipement qui, aux dires de Stéphane Gibon, directeur administratif et financier de Photomaton, n'était pas sans inconvénients. "Les techniciens étaient auparavant équipés de téléphones mobiles et d'assistants personnels numériques Workabout du constructeur Psion. Manipuler ces deux outils tout en effectuant les opérations de maintenance n'était pas vraiment facile. Par ailleurs, les techniciens effectuaient la remontée des informations concernant leurs tournée le soir chez eux avec un modem, ou les derniers temps via le modem du téléphone mobile. Or, il leur arrivait d'oublier de faire ces opérations."Le Blackberry de SFR a permis à Photomaton de résoudre ce double problème. D'une part, les techniciens ont désormais en main un outil unique qui fait à la fois office de téléphone et de terminal de saisie des données.Historique des pannes. D'autre part, Photomaton a développé une application métier grâce à laquelle le technicien est connecté en permanence par une ligne GPRS avec le serveur Blackberry, lui-même relié au système d'information de Photomaton. Cela lui permet d'alimenter en temps réel les fichiers préformatés du serveur de maintenance. "Grâce à ce mode d'émulation terminal, quand le technicien valide une opération, nous le savons instantanément, ajoute Stéphane Gibon. Nous suivons ainsi toutes les étapes de ses opérations de maintenance sur un automate : il arrive sur le site et se déclare. Il effectue ses opérations de maintenance, ramasse la caisse, commande des pièces si nécessaire, clôture son intervention... Il est aussi informé en temps réel sur le Blackberry d'une panne d'automate. Il peut visualiser s'il le souhaite l'historique des pannes d'un automate." Dans le cas où le technicien se trouve dans une zone imperméable au GPRS comme une station de métro, les informations sont stockées sur le disque dur du terminal Blackberry et automatiquement transmises au serveur sitôt qu'il remonte à la surface.L'application développée par Photomaton intègre aussi un système de messagerie électronique Microsoft Exchange. Grâce à lui, le siège de la société peut communiquer rapidement avec ses 250 techniciens afin de leur faire parvenir messages, manuels, procédures et informations. Déployée entre août et octobre 2004, l'application a aujourd'hui pris son rythme de croisière.Bluetooth intégrée. Mais Photomaton ne compte pas s'arrêter là et envisage déjà des évolutions. "Tous nos automates sont équipés de la technologie d'accès sans fil Bluetooth. Avec les nouveaux terminaux Blackberry qui intègrent eux aussi Bluetooth, nous allons pouvoir faire le relevé des compteurs des machines automatiquement sans que le technicien ait à saisir les informations, explique Stéphane Gibon. Nous envisageons dans un second temps de mettre en place une application de géolocalisation par triangulation. L'idée est d'envoyer sur les lieux d'une panne le technicien le plus proche de la machine et non pas celui qui est en charge de sa maintenance. Cela suppose une réorganisation complète de notre activité de maintenance." Et le passage à l'UMTS pour le transfert des informations ? "Peut-être dans un an, si le système se pérennise, car d'autres technologies sont aussi intéressantes, comme le Wimax par exemple", déclare Stéphane Gibon.Patricia Dreidemy

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.