Zara mise sur la souplesse et la proximité

Inditex, le propriétaire de la marque Zara, ne semble pas préoccupé outre mesure par la concurrence chinoise. Non seulement en raison de son créneau sur le marché, orienté vers le moyen-haut de gamme et donc moins vulnérable, mais aussi parce que le géant espagnol (5.670 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2004) n'a pas hésité à implanter en Extrême-Orient une partie de sa production. La Chine est désormais incluse dans le dense réseau de 2.000 ateliers qui travaillent pour Inditex de par le monde. Au siège de la compagnie, on évalue à 12,5 % du total des achats à l'étranger ceux provenant de l'empire du Milieu.Une implantation qui ne semble pas trop fâcher toutefois les syndicats. "La présence d'Inditex en Chine n'a pas été perçue comme un danger pour l'emploi en Espagne même", reconnaît Isidor Boix, dirigeant de la Fédération du textile de la centrale Commissions ouvrières. "Et cela parce qu'il n'y a pas eu délocalisation, mais bien implantation de nouvelles lignes de production en Chine." Un phénomène d'autant plus facilement accepté que l'entreprise n'en continue pas moins de créer des emplois (7.286 en 2004) dans la plupart des pays où elle est présente, y compris en Espagne.Le poids de la Chine dans la structure productive d'Inditex, en outre, est limité par son propre mode de production. Les stratèges de Zara basent leur modèle sur la rapidité de la réponse aux fluctuations de la demande, grâce aux informations reçues chaque jour des boutiques du groupe. Ce qui suppose notamment de travailler sans stocks, et d'exiger des ateliers une capacité d'adaptation immédiate aux injonctions de la clientèle, que les lointaines et peu flexibles fabriques chinoises ne semblent pas les mieux à même de satisfaire. Th. M., à Madrid

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.