Clivage à l'Est entre les pays en transition

 |   |  291  mots
Les pays en transition de l'ancien bloc soviétique ont réussi dans l'ensemble à développer un commerce florissant mais ils risquent un clivage entre ceux qui ont opté pour l'Union européenne et ceux restés dans l'orbite de Moscou. Dans une étude intitulée "De la désintégration à la réintégration, l'Europe de l'Est et l'ex-URSS dans le commerce international", la Banque mondiale souligne la nécessité de poursuivre l'ouverture afin de tirer pleinement profit de l'explosion des échanges."On assiste à l'apparition d'une bipolarisation dans la région", note l'un des auteurs du rapport Harry Broadman. Le monde en transition se partage entre "un groupe qui opte de plus en plus en faveur des échanges commerciaux avec l'Europe occidentale et qui jouit de revenus relativement élevés, et l'autre groupe qui est nettement plus pauvre et qui a tendance a revenir en arrière dans la sphère russe".Importantes disparités. Les 27 pays ont globalement triplé leurs exportations au cours des dix dernières années et multiplié par deux et demi leurs importations. Mais ces statistiques globales masquent d'importantes disparités. La Biélorussie et l'Ouzbékistan, par exemple, sont pointés du doigt pour n'avoir pas suffisamment ouvert leur commerce vers l'extérieur et l'État continue de maintenir une part essentielle des industries clés pour le développement économique et la sortie de la pauvreté.Ces 27 pays en transition ont fait un formidable effort en matière de réduction des droits de douane, dont la moyenne se situe à 5,8 % pour toute la région. . "Mais, à l'inverse, regrette la Banque mondiale, la plupart des pays ont fait très peu pour encourager les exportations, voire les ont souvent découragées."X. H.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :