Quel est le poids réel de l'économie chinoise ?

Combien pèse réellement l'économie chinoise ? Est-ce la deuxième ou la troisième économie du monde ? La question n'est pas sans importance car elle a des incidences géopolitiques et diplomatiques non négligeables. En fait, tout est question de méthode de calcul du produit intérieur brut et c'est la Banque mondiale qui vient de relancer le débat. L'institution financière a ainsi montré dans une étude publiée en décembre dernier que le PIB chinois était plus important s'il était évalué en tenant compte du coût de la vie ou de la parité de pouvoir d'achat (PPA) plutôt que par la méthode traditionnelle des parités monétaires.A partir des données collectées en 2005, la Banque mondialea donc calculé que le PIBchinois, exprimé en PPA, s'élevait à 5.333 milliards de dollars contre 2.244 milliards de dollars selon la méthode des parités monétaires et, précision importante, contre les 8.819 milliards de dollars déterminés par l'ancienne méthode de détermination du PIB par PPA que la Banque mondiale juge désormais obsolète. En clair, la taille de l'économie chinoise est certes plus importante que ce qu'affirme le mode de calcul classique, mais pas autant que ce qu'on pouvait penser.Pour autant, et malgré ce bémol, la Chine occupe bien le deuxième rang de l'économie mondiale derrière les États-Unis si l'on se base sur le critère des parités de pouvoir d'achat contre le troisième selon le critère monétaire. Du coup, la Chine, mais aussi l'Inde, dont le PIB est lui aussi revu à la hausse s'il est exprimé en PPA, ont toujours beau jeu de faire entendre leurrevendication d'une place plus conforme à leurs rangs au sein des institutions financières internationales. Certes, le fait que son PIB soit inférieur de 40 % à la précédente estimation en mode PPA sape un peu l'argumentaire chinois mais il n'en demeure pas moins que son poids économique reste supérieur à ce qui est communément admis.Par ailleurs, la réduction du PIB chinois exprimé en mode PPA a conduit le Fonds monétaire international (FMI) à réviser à la baisse ses estimations des contributions respectives de la Chine et de l'Inde à l'économie mondiale. Selon le grand argentier, la Chine a représenté 10,9 % de la production mondiale en 2007 contre une estimation initiale de 15,8 % (4,6 % contre 6,4 % pour l'Inde.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.