Les conditions de travail ne se dégradent plus, sauf pour les ouvriers

 |  | 97 mots
Lecture 1 min.
Les conditions de travail ont globalement cessé de se dégrader entre 1998 et 2005, période qui a vu naître les 35 heures, mais restent marquées par davantage d'horaires atypiques et des difficultés accrues pour les ouvriers, selon une étude du ministère de l'Emploi. Ainsi, la pression liée à la demande des clients a cessé de s'accentuer, la polyvalence imposée aux salariés (en diminution) est aussi mieux vécue et la pénibilité physique a reculé, alors qu'elle avait augmenté sans cesse depuis 1984. En revanche, le sentiment de " travailler dans l'urgence " s'est renforcé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :