Éric Woerth dévoile ses propositions salariales aujourd'hui

 |   |  372  mots
C'est aujourd'hui que le ministre du Budget et de la Fonction publique, Éric Woerth, devrait dévoiler " par écrit " des propositions chiffrées sur les salaires des fonctionnaires. L'annonce a été faite hier, à l'issue de la rencontre organisée entre François Fillon, les huit syndicats de fonctionnaires et les confédérations CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC et Unsa sur l'agenda social de la fonction publique, qui reprend la plupart des thèmes évoqués lors de quatre cycles de conférences lancés à l'automne. La négociation salariale qui va démarrer sur la base de cette proposition chiffrée du gouvernement donnera lieu à des rencontres bilatérales dès vendredi avant une grande séance de négociations réunissant tous les syndicats le 18 février. La marge de manoeuvre budgétaire étant limitée, l'augmentation du point d'indice - réclamée par l'ensemble des organisations syndicales - ne devrait pas être à hauteur de l'inflation, prévue par le gouvernement à 1,6 % en 2008.Le gouvernement devrait également préciser les contours du mécanisme individuel de garantie de pouvoir d'achat qui se traduira par un rattrapage pour les fonctionnaires ayant perdu du pouvoir d'achat entre 2003 et 2007 et permettra à terme à un fonctionnaire de ne pas perdre d'argent " d'une année sur l'autre alors qu'il sert l'intérêt général ", rappelait il y a peu Éric Woerth. Cette garantie devrait concerner dans un premier temps les agents de l'État, mais les syndicats ne manqueront pas de demander son application aux agents des fonctions publiques territoriale et hospitalière. L'agenda social prévoit également, avant la fin du mois de février, l'ouverture d'une deuxième négociation sur la rénovation du dialogue social, puis, au printemps prochain, d'une autre négociation sur les conditions de travail, l'hygiène et la sécurité dans la fonction publique.Gouvernement et syndicats ont par ailleurs acté des mesures sur la mobilité des fonctionnaires. Les projets de texte, qui sont entre les mains des syndicats depuis vendredi pour concertation, seront ensuite soumis au Conseil supérieur de la fonction publique dont la prochaine réunion devrait se tenir à la mi-mars, après les municipales, puis présentés en Conseil des ministres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :