Les clés de l'Igas pour la fusion ANPE-Unedic

 |   |  342  mots
Les parlementaires ayant donné leur feu vert, la fusion ANPE-Unedic entre maintenant dans le vif du sujet. Et le plus dur reste à faire. C'est pourquoi le rapport de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas), commandé par la ministre de l'Économie et de l'Emploi, permet de planter le décor et d'identifier les travaux à conduire dans le cadre de la fusion.Le travail de l'Igas, mené en collaboration avec des représentants de l'ANPE, de l'Unedic, de la DGEFP et du contrôle d'État, fait tout d'abord un état des lieux détaillé et comparatif des deux organismes sur le plan de l'organisation, des ressources humaines, de l'offre de services, des finances ou de l'immobilier. L'Igas identifie également les principales conditions de réussite de la fusion, au premier rang desquelles figure la prise en compte de la complexité de la tâche qui se traduit notamment par un programme de grande ampleur (plus de 40.000 agents, plus de 1.700 points d'implantation), la mise en place d'un nouveau modèle de gouvernance nécessitant une vision commune État-partenaires sociaux, un mariage entre gestion publique et gestion privée...DEFINIR UN PREMIER PALIERL'Igas estime nécessaire, pour réussir la fusion, de préciser les besoins globaux de financement 2009-2011, dont les surcoûts de la transition et leurs modes de financement, et de " clarifier dès le vote de la loi le périmètre des activités de la nouvelle institution " . Elle préconise enfin de concevoir un premier palier de fusion opérationnelle, sans faire de la restructuration géographique un préalable indispensable, d'investir fortement sur le dialogue social et de mettre en place très rapidement l'instance provisoire, d'installer rapidement les équipes en charge des projets et de mettre en place des modalités de pilotage à la hauteur des ambitions... Bref, un guide pratique de la fusion qui ferait un très bon livre de chevet pour la future équipe dirigeante du nouvel organisme, baptisé provisoirement " France emploi ", qui doit voir le jour au deuxième semestre 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :