Des comptes français au Liechtenstein

 |   |  322  mots
L'onde de choc du scandale d'évasion fiscale qui ébranle l'Allemagne atteint la France. Selon nos informations, la direction générale des impôts (DGI) mène actuellement des investigations liées à cette affaire sur des contribuables français qui auraient des comptes au Liechtenstein. Les noms de ces contribuables ont été communiqués à la France dans le cadre des procédures d'assistance administrative qui lient notre pays à d'autres gouvernements européens ou de l'OCDE. Le gouvernement français n'aurait donc pas - au contraire des autorités britanniques - payé pour obtenir la liste des Français fortunés qui auraient dissimulé leur argent dans les banques de Vaduz, la capitale du Liechtenstein. Depuis 2004, les services fiscaux affirment ne plus rémunérer leurs informateurs.La France n'est pas la seule à s'intéresser aux informations vendues aux services secrets allemands par un ancien employé de la LGT, une banque du Liechtenstein. Le nombre des clients concernés par les données dérobées serait de 1.400. Sur ce total, 600 seraient allemands et le Royaume-Uni aurait versé environ 100.000 livres pour des informations concernant une centaine de ses ressortissants.UNE PROCEDURE D'AIDE JURIDIQUEComme la France, la Finlande, la Suède et la Norvège auraient fait parvenir à Berlin des demandes d'informations également dans le cadre d'une procédure d'aide juridique. Le gouvernement allemand a d'ailleurs annoncé être disposé à partager les informations qu'il a récoltées. Le commissaire européen à la Fiscalité, Lazlo Kovacs, a abondé dans ce sens en appelant les États de l'Union européenne à améliorer leur coopération dans la lutte contre la fraude fiscale, et Bruxelles envisage de revoir la directive fiscalité de l'épargne de 2003.Du côté de Berlin, le ministre des Finances, Peer Steinbruck, estime que si le Liechtenstein, qui n'est pas membre de l'UE, ne coopère pas, alors il faudra " envisager la possibilité de compliquer nettement les mouvements d'affaires " avec ce pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :