Jean-Claude Mailly n'est pas hostile au contrôle des prix

 |   |  176  mots
Le secrétaire général de FO, revenant sur le débat relatif aux " marges arrière " dans la grande distribution, a affirmé que ce " sont les uns [fournisseurs] et les autres [distributeurs] qui sont responsables parce que vous avez tous les cas de figure ". " Cela dérape des deux côtés ", a-t-il ajouté, " un contrôle permettrait de rétablir certaines choses ".À cet égard, il a préconisé le rétablissement des indices de pouvoir d'achat par catégorie (Smic, cadre moyen, famille) " qui ont existé jusqu'en 1993 ". " Cela dit, on ne réglera pas le problème du pouvoir d'achat seulement en baissant les prix ", a-t-il conclu en référence aux salaires. Par ailleurs, Jean-Claude Mailly dénonce la " pensée économique unique ", qui consiste, selon lui, " à affirmer que la pérennité du système des retraites par répartition passe obligatoirement par une augmentation des cotisations ou une baisse des pensions ". Parmi les dix propositions de FO en matière de retraite figure le blocage des compteurs à quarante ans de cotisations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :