Le gouvernement ira " jusqu'au bout " de l'affaire

 |   |  176  mots
Le gouvernement français ira " jusqu'au bout " pour sanctionner les coupables dans l'affaire de fraude fiscale via le Liechtenstein, a déclaré hier le ministre du Budget, Éric Woerth. " Je vous assure, les yeux dans les yeux, que nous irons jusqu'au bout dans cette affaire comme dans d'autres ", a déclaré le ministre lors de l'émission " Questions d'info " (LCP-France Info-AFP). Il a précisé que l'examen de la liste de quelque 200 noms de personnes suspectées dans cette affaire, transmise par les autorités britanniques, " durera encore quelques semaines ". À l'issue de ces vérifications, " nous irons contrôler les gens dont on peut estimer à un moment donné qu'ils [ont agi ainsi] pour des raisons frauduleuses ", a-t-il ajouté. Le gouvernement français dispose d'informations sur cette fraude " depuis quelques semaines, fin 2007 ou début d'année 2008 ", a poursuivi Éric Woerth. Il a précisé que la liste de 200 noms de suspects a été transmise " gratuitement " par les Britanniques. Les noms portés sur cette liste sont " à ma connaissance ", des " personnes physiques ", a encore ajouté le ministre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :