9,91 milliards de crédits annulés dans le budget 1997

COMME PRÉVU, le décret d'avance destiné à financer les nouvelles dépenses annoncées par le gouvernement Jospin pour 1997 est paru hier au Journal officiel. Il annule des crédits inscrits au budget 1997 à hauteur de 9,911 milliards de francs. Parmi les ministères concernés par les annulations de crédits, le Travail et les Affaires sociales, pour 1,63 milliard de francs (il s'agit surtout d'une économie de constatation de 1,304 milliard sur le contrat initiative-emploi). Le budget militaire paie lui aussi un lourd tribu, avec 1,8 milliard de francs de crédits supprimés. L'Agriculture (0,745 milliard) et la Culture (0,656 milliard) sont relativement touchés par les annulations, de même que les transports aériens (0,295 milliard). Enfin, 1,2 milliard de francs de crédits sont supprimés au titre des charges communes. Il s'agit notamment de la participation de l'Etat au service d'emprunts à caractère économique. En contrepartie, 9,75 milliards de crédits sont ouverts, notamment pour financer la majoration de l'allocation de rentrée scolaire (6,426 milliards de francs) et le plan en faveur de l'emploi des jeunes (2 milliards). n

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.