L'OCDE loue les systèmes éducatifs australien et finlandais

 |   |  419  mots
L'Allemagne et la Grèce arrivent en tête (plus de 95 %) pour la réussite de leurs élèves aux diplômes de fin d'études secondaires mais ce sont l'Australie et la Finlande qui enregistrent les meilleurs résultats dans le supérieur (près de 50 % de diplômés), selon le rapport annuel de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) publié hier.Sur 21 pays étudiés en 2003, seuls 4 ont des taux de réussite inférieurs à 70 % au diplôme de fin d'études secondaires qu'ils proposent à leurs élèves : l'Espagne (68 %), la République slovaque (57 %), la Turquie (41 %) et le Mexique (36 %). Avec 80 % de réussite au bac, la France arrive en 12e position derrière la République tchèque (89 %, 7e) mais devant les États-Unis (74 %, 16e)."Le diplôme de fin d'études est devenu la norme", a analysé l'organisme, en rappelant par exemple qu'en France, en Grèce ou en Irlande seul un adulte sur deux né dans les années 50 décrochait un diplôme du secondaire, contre respectivement 80 %, 95 % et 91 % aujourd'hui.Compétences exigées. L'Allemagne perd de sa superbe dès qu'il s'agit de ses performances dans le supérieur : avec tout juste 20 % de diplômés, elle est loin sous la moyenne des pays de l'OCDE (32 %). Elle est devancée par l'Australie et la Finlande (près de 50 %), l'Islande, la Pologne, le Danemark et la Norvège (plus de 40 %). Avec ses 25 % de diplômés du supérieur, la France est encore en seconde partie de tableau (15e sur 21), derrière le Royaume-Uni (38 %, 7e) et les États-Unis (31 %, 12e), mais devant l'Autriche (19 %, 19e) et la Turquie (10 %, 21e). L'OCDE précise cependant que "les structures de délivrance des diplômes" sont plus ou moins "souples" selon les pays, le niveau de connaissances et de compétences exigées montrant de fortes variations selon les pays. Très variable également est la durée moyenne d'études : quatorze ans aux États-Unis ou en Norvège, mais à peine plus de huit ans au Portugal.Au bout du compte, en moyenne, ils ne sont que 66 % d'une classe d'âge arrivés au terme de leurs études secondaires (en ayant obtenu ou pas de diplôme). De ce point de vue, la France se situe tout juste dans la moyenne (65 %), tandis que les États-Unis caracolent en tête avec 88 %, devant la République slovaque (87 %) et la République tchèque (86 %). Encore une fois mauvais élèves, le Mexique (21 %), le Portugal (23 %) et la Turquie (26 %).Avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :