L'incertitude des élections primaires sera de courte durée

 |   |  421  mots
Àl'issue d'une trêve des confiseurs toute relative, puisque les candidats à la présidentielle n'ont guère cessé durant la période des fêtes de matraquer leurs compatriotes de spots télévisés, la campagne 2008 entre aujourd'hui dans une phase décisive. Sollicités depuis des mois par les candidats qui ont sillonné sans relâche leur État, électeurs inscrits démocrates et républicains de l'Iowa vont désigner ce soir leur candidat favori dans le cadre des caucus.Ces assemblées pendant lesquelles les militants affichent publiquement leur préférence dans des lieux publics constituent la première consultation électorale avant la primaire républicaine du 5 janvier du Wyoming, suivie par celles que tiendront les deux partis dans le New Hampshire trois jours plus tard. Si elle ne garantit pas une investiture à l'issue des primaires, comme l'ont prouvé les défaites des républicains George Bush en 1980 et Bob Dole en 1988, une victoire dans l'Iowa dynamise indéniablement la campagne d'un candidat. Voilà pourquoi la représentativité de cet État du Midwest, dont la population est plus âgée et composée à 93 % de Blancs contre 74 % dans l'ensemble des États-Unis, est souvent décriée. L'impact des caucus de l'Iowa sur le reste de la campagne est aussi débattu parce que le taux de participation des militants y est traditionnellement bas. En 2004, moins de 6 % d'entre eux s'étaient déplacés pour désigner leur candidat.UN RYTHME EFFRENELe calendrier de l'élection 2008 est exceptionnellement resserré. Jamais les caucus de l'Iowa et les primaires qui les suivront immédiatement n'auront eu lieu aussi tôt. Après le Wyoming et le New Hampshire, caucus et primaires s'enchaîneront à un rythme effréné, certains États étant désireux d'influencer plus que par le passé l'investiture dans chaque camp. Bien que les dernières consultations aient lieu en juin, le candidat définitif des deux partis pourrait en fait être désigné lors du " Super Tuesday " du 5 février. Le Parti démocrate organisera alors des primaires et des caucus dans vingt-deux États tandis que les républicains en tiendront dans vingt États. Compte tenu du nombre d'États consultés - et du fait que la Californie et l'État de New York y participeront - les jeux pourraient être faits dès le " Super Tuesday ". Les conventions viendront ensuite confirmer l'investiture des candidats des deux partis. La démocrate aura lieu du 25 au 28 août à Denver (Colorado), la républicaine du 1 er au 4 septembre à Minneapolis (Minnesota).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :