Le tiers des firmes allemandes de high-tech délocalisent

 |   |  146  mots
Selon une étude de l'office allemand des statistiques Destatis, 18 % des entreprises allemandes de plus de 100 salariés ont délocalisé - ou sont sur le point de le faire - une partie de leur activité à l'étranger. La principale destination de ces délocalisations sont les nouveaux membres orientaux de l'Union européenne (à 60 %) suivis de la Chine (36 %) puis des autres pays européens. Ce phénomène est particulièrement accentué dans le secteur des hautes technologies dont un tiers des entreprises est concerné.En termes d'emplois, le bilan de ces délocalisations est mitigé puisque entre 2001 et 2006 elles ont coûté 188.000 emplois mais, dans le même temps, les entreprises concernées ont créé 105.000 postes en Allemagne. Des postes se répartissant à part égale en main-d'oeuvre qualifiée et non qualifiée alors que les emplois délocalisés sont plutôt peu qualifiés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :