Le Kosovo a proclamé son indépendance

 |   |  263  mots
Cette indépendance devrait être reconnue rapidement par les Etats-Unis et plusieurs grands pays de l'Union européenne, dont la France. Mais elle est rejetée par la Serbie et par la Russie ainsi que par les Serbes du Kosovo qui représentent un peu moins de 10 % de la population.Les Etats-Unis ont " pris note " de la déclaration d'indépendance et appelé toutes les communautés de la province au calme. Mais Moscou a aussitôt réclamé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU pour faire annuler la proclamation d'indépendance. Côté Union européenne, une déclaration officielle devrait être faite aujourd'hui à Bruxelles à l'issue d'une réunion des ministres des Affaires étrangères.La Serbie considère la proclamation d'indépendance comme " illégale " et a prévenu qu'elle s'y opposerait par " toutes les mesures diplomatiques, politiques et économiques ". Aussitôt après la proclamation, le président serbe Boris Tadic a répété que " la Serbie ne reconnaîtra jamais l'indépendance du Kosovo ". De son côté, le Premier ministre kosovar Hashim Thaçi s'est personnellement engagé à garantir la sécurité des Serbes. " Nous fermons le chapitre du passé et ouvrons le chapitre de l'avenir, le Kosovo est la patrie de tous ses citoyens ", a-t-il dit. L'indépendance, coordonnée avec les Occidentaux, doit se faire sous " supervision internationale ". Hashim Thaçi a confirmé sa " promesse " en ce sens et souhaité la " bienvenue " à une mission de l'Union européenne qui va se déployer pour encadrer les débuts de l'indépendance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :