Angela Merkel défend l'idée d'un dialogue avec la BCE

 |   |  72  mots
La chancelière Angela Merkel a renouvelé hier sa défense de l'indépendance de la BCE, qui, a-t-elle souligné, n'exclut nullement " le dialogue entre elle et le monde politique ". " L'indépendance ne veut pas dire que l'on ne se parle pas, l'indépendance signifie que la BCE prend sa décision sous sa propre responsabilité ", a-t-elle souligné en remettant le prix de la citoyenneté allemande au Premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :