La force de travail immigrée de plus en plus qualifiée

 |   |  333  mots
Un rapport publié hier par l'OCDE indique que la part des personnes détenant un diplôme de l'enseignement supérieur est plus élevée pour les individus nés à l'étranger (23,6 %) que pour des personnes d'origine immigrée nées dans leur pays de résidence (19,1 %). Par ailleurs, le taux d'émigration moyen des femmes ayant fait des études supérieures est nettement plus élevé (17,6 %) que celui des hommes (13,1 %).Pour les pays qui sélectionnent leur immigration, comme l'Australie et le Canada, le taux d'immigrants détenant un diplôme du supérieur est respectivement de 25,8 % et de 38 % contre 20 % et 31,5 % pour ceux nés dans le pays. La tendance est identique en France, même si elle est nettement moins marquée, avec des taux s'établissant respectivement à 18,1 % et 16,9 %. Le rapport souligne en revanche que la main-d'oeuvre immigrée s'est diffusée particulièrement vers les secteurs des services peu qualifiés. Dans l'ensemble de la zone OCDE, 28,2 % des immigrés sont en moyenne employés dans l'agriculture et l'industrie, 12,4 % le sont dans les services aux entreprises, 20 % dans les services de distribution et 39,3 % dans les services sociaux à la personne.DEUX IMMIGRANTS SUR CINQ RESIDENT AUX ÉTATS-UNISCependant, le rapport souligne qu'" il n'y a pas de fuite des cerveaux généralisée des pays en développement vers l'OCDE ". Le taux d'émigration des personnes détenant un diplôme de l'enseignement supérieur est généralement bas dans la plupart des grands pays comme le Brésil, l'Indonésie, l'Inde ou la Chine. Toutefois, plus de 40 % de la population hautement qualifiée de petits pays comme la Jamaïque, Haïti, Maurice ou les îles Fidji réside à l'étranger.Enfin, parmi les immigrés de 15 ans et plus vivant dans les pays de l'OCDE, plus de deux sur cinq résident aux États-Unis (31,4 millions). Le deuxième pays d'accueil, avec presque 8 millions de personnes nées à l'étranger, est l'Allemagne, suivie par la France (5,6 millions) et le Canada (5,35 millions).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :