Le nucléaire risque de faire exploser la coalition indienne

Sa politique, jugée insuffisamment attentive aux besoins des populations pauvres (plus de 25 % de la population), mais aussi le projet d'accord de coopération dans le nucléaire civil avec les États-Unis n'ont cessé d'envenimer ces dernières années les relations entre Manmohan Singh, le Premier ministre, et les députés de la gauche emmenée par le Parti communiste marxiste d'Inde (CPM), dont 59 élus ont jusqu'à présent apporté un précieux soutien au gouvernement dominé par le Congrès, un parti centriste.Le secrétaire général du CPM, Prakash Karat, a prévenu qu'il suivra avec attention la participation de Manmohan Singh au G8 prévu sur l'île de Hokkaido les 7, 8 et 9 juillet. Le chef du gouvernement doit y rencontrer le président Bush et des dirigeants des pays appartenant au Groupe des fournisseurs de nucléaire (NSG) dont l'aval est indispensable avant la finalisation de l'accord de coopération indo-américain qui a été signé en 2005.Depuis déjà plusieurs mois, les observateurs s'attendent à un éclatement de la coalition au pouvoir qui aurait pour effet de précipiter les élections législatives pour l'instant prévues début 2009. " Le seul frein qui empêche encore les partis de gauche de mettre leur menace de retrait de soutien à exécution, c'est la crainte de voir le BJP (parti nationaliste) revenir au pouvoir ", estime Delphine Cavalier, économiste à BNP Paribas.11,4 % D'INFLATIONL'instabilité politique interviendrait au plus mauvais moment. La capitalisation boursière indienne a perdu 39 % depuis le début de l'année (exprimée en dollars), l'inflation a atteint un sommet inédit depuis treize ans à 11,4 %, le déficit commercial se creuse (plus 11 milliards de dollars en mai) et les prix de l'immobilier et la roupie chutent. " La croissance économique risque de se limiter à 7 % ou 7,5 % sur l'année fiscale 2008-2009, après plus de 9 % l'année précédente ", prévoit Delphine Cavalier.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.