Crise : l'Amérique agit, l'Europe discute

Au contraire, la France, l'Allemagne, l'Italie et le Royaume-Uni semblent s'être entendus sur le fait qu'il n'y avait que des solutions nationales et qu'un plan de sauvetage européen n'était pas nécessaire.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.