UniCredit prépare une augmentation de capital

Après avoir vu fondre sa capitalisation boursière de 10 % en une semaine, la deuxième banque italienne, UniCredit, a décidé hier soir de passer à l'offensive. Son administrateur délégué, Alessandro Profumo, a présenté à son conseil d'administration dimanche après-midi " un plan de renforcement des ratios patrimoniaux " de la banque. Il s'agit de faire taire les rumeurs agitant les marchés financiers en affichant rapidement des ratios de solvabilité au-delà de toute spéculation. Son ratio core tier one (rapportant les crédits octroyés aux fonds propres de la banque) est en effet tombé à 5,55 % à fin juin dernier contre encore plus de 6 % un an auparavant. Depuis plusieurs mois, la banque s'est assigné l'objectif de remonter ce ratio à 6,2 % à la fin de cette année. Sa détérioration s'explique par la multiplication de ses acquisitions à l'étranger depuis trois ans. Et avec la crise financière pesant notamment sur la performance de sa branche de banque d'investissement, UniCredit ne peut plus générer autant de capital qu'auparavant. Son bénéfice au premier semestre a chuté de 30 %.DEUX MESURES PROPOSEESProfumo propose donc deux mesures. Le bénéfice annuel dégagé sur l'exercice 2008 ne serait pas versé en cash aux actionnaires mais octroyé sous forme de nouvelles actions d'UniCredit. Cette augmentation de capital qui ne dit pas son nom devrait être de l'ordre de 3 milliards d'euros. Parallèlement, UniCredit devrait procéder à une augmentation de capital d'environ 2 milliards d'euros, garantie par un emprunt de long terme convertible en titres UniCredit. L'opération de 5 milliards d'euros au total devrait être soumise au vote d'une assemblée extraordinaire des actionnaires.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.