Nette baisse d'activité des équipementiers en 2008

2 mn

Les équipementiers français sont convaincus d'un rebond de la production à l'horizon 2014, mais ils n'ont pas de visibilité à court terme ", s'inquiète Armand Batteux, président de la Fédération des industries des équipements pour véhicules (Fiev). Le représentant du secteur avoue à l'occasion du salon Mondial de l'automobile que " tout le monde dit que c'est dur, très dur ". Sur l'ensemble de l'année 2008, les ventes des usines françaises d'équipements automobiles pourraient subir une baisse de l'ordre de 4 %, après avoir connu un recul de leur production de 1,5 % en 2007, à 22,7 milliards d'euros.Déjà, sur les six premiers mois de l'année 2008, les équipementiers sont en baisse de 3,7 %, à 11,4 milliards d'euros. Ce repli a été atténué par la bonne tenue des exportations. Ce marché, dont dépend 50 % du chiffre d'affaires des équipementiers en France, a progressé de 2,6 %, à 5,8 milliards d'euros. En revanche, la production dédiée aux usines françaises des constructeurs (qui n'est pas quantifiée) a chuté de 9,4 %, précise la Fiev.CHERCHER LA CROISSANCEDans ces conditions, les adhérents de cette fédération ne cachent pas leur volonté d'accroître leur présence à l'international. " Il serait stupide de ne pas être là où il y a de la croissance ", soulignent les représentants des équipementiers.Cet argument ne plaide pas en faveur de la France. L'Hexagone a connu une chute de 5,2 % de la production de véhicules légers sur la première moitié de l'année. Et, pour l'ensemble de 2008, la production est attendue en chute de 7 % et 8 %, car les professionnels ne veulent pas débuter 2009 avec des stocks élevés, souligne la fédération.Dans le même temps, la production en Europe (étendue à la Russie et à la Turquie) a augmenté de 3,2 % au premier semestre, et elle devrait conserver une avance de 3 % en 2008 grâce à la croissance des pays de l'Est. Dans ces conditions, la prévision de baisse des effectifs des équipementiers français à 110.000 personnes (contre 114.000 aujourd'hui), initialement attendue pour 2010, " sera atteinte plus tôt que prévu ", note la Fiev avec fatalisme.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.