Michelin rassure le marché en confirmant ses objectifs 2010

 |  | 229 mots
Lecture 1 min.
Après deux séances de forte baisse, le titre de l'équipementier est reparti à la hausse au cours de la dernière séance de la semaine. L'action a terminé vendredi soir en hausse de 5,20 % à 43,17 euros. Un rebond à mettre sur le compte des déclarations de Michel Rollier, le gérant du groupe. Celui-ci a confirmé les objectifs lancés à moyen terme. Le pneumaticien table toujours sur une marge opérationnelle et une rentabilité des capitaux employés supérieures à 10 % à l'horizon 2010. Un objectif difficile à atteindre alors que le secteur automobile traverse en ce moment une mauvaise passe. Mais s'il n'y avait que cela... Pour Michelin, l'équation est d'autant plus dure à résoudre que, en plus d'une conjoncture particulièrement maussade, le groupe doit également faire face aux prix élevés du pétrole, qui vont lui coûter la bagatelle de 750 millions d'euros cette année.De fait, la solution passe donc par des économies de coûts. Mercredi dernier, il avait indiqué avoir déjà économisé 500 millions d'euros sur les dix-huit derniers mois (à fin juin). Il compte encore accentuer son effortpour parvenir à des réductionsde coûts de l'ordre de 1,5 à 1,7 milliard d'euros sur la période 2007-2010. Pour ce faire, il souhaite notamment accroître sa présence sur les marchés émergents où il envisage de doubler ses capacités de production d'ici trois ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :