Ebay et Priceminister font front commun

 |   |  195  mots
Pierre Kosciusko-Morizet ne décolère pas. « Philippe Marini est un fou. Il ne connaît rien à la vente sur Internet ! », s'emporte le président du site Priceminister, après avoir découvert l'amendement déposé par le sénateur UMP de l'Oise à la loi de finances rectificative pour 2008. Philippe Marini veut imposer tout vendeur de produits sur Internet, dès lors que ses transactions excèdent le nombre de 12 par an et un montant de 5.000 euros sur la même période.Cet impôt met le feu aux poudres chez les grands noms du secteur de la vente en ligne entre particuliers. Parmi eux, Priceminister et Ebay, numéro un et deux du marché de l'e-commerce avec des audiences de respectivement 12,3 et 8,8 millions de visiteurs uniques par mois. Les deux sites ont signé hier un communiqué pour dénoncer cet amendement. « Il tuerait les sites français, en incitant les internautes à vendre sur des sites étrangers », s'agace Pierre Kosciusko-Morizet. Cette polémique naît après une autre centrée sur le statut fiscal du vendeur professionnel exerçant en ligne, que Bercy espérait clore avec l'adoption du statut d'autoentrepreneur. Juliette Garnie

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :