Palm croit au rebond avec le téléphone Pre

 |  | 372 mots
Lecture 2 min.
Au cours d'un salon qualifié d'« assez terne » par de nombreux professionnels, peu de téléphones mobiles montrés à Barcelone sortent du lot. Une des attractions sur place est le smartphone Pre dévoilé par Palm début janvier au CES de Las Vegas et pour la première fois présenté en Europe. Curieux et journalistes affluent au stand de Palm, où quelques chanceux peuvent approcher ce bel objet, qui a déjà recueilli une foule de critiques élogieuses outre-Atlantique. Le fabricant américain de PDA (ces assistants personnels numériques rendus obsolètes par les téléphones multifonctions) espère faire son come-back avec cet appareil qui apparaît comme l'un des rares crédibles pour concurrencer l'iPhone d'Apple.petit et maniableNoir, tactile, le Pre, en forme de galet poli, est plus petit, plus maniable que ce dernier. Son interface semble encore plus simple et claire d'utilisation que celle de l'iPhone, de même que la présentation du répertoire qui agrège contacts professionnels et personnels, coordonnées téléphoniques, de messagerie ou de réseaux sociaux : « On peut avoir tout son univers dans la paume de sa main [?palm? en anglais, Ndlr] », affirme en bon vendeur le directeur marketing, Brodie Keast. Le Pre sortira aux États-Unis en exclusivité chez l'opérateur Sprint avant la fin juin, et « le plus tôt possible » en Europe, où Palm n'a pas encore annoncé d'accord avec des opérateurs mobiles. Son prix, encore inconnu, « sera compétitif » promet Brodie Keast, autour de 150 euros après subvention selon la blogosphère.Ce produit haut de gamme sera suivi d'autres qui le seront moins. Un point crucial car « Palm reste un acteur de niche sur un marché très concurrentiel. En dehors des États-Unis, Palm est assez mal distribué. Si le Pre devrait lui permettre de rebondir à court terme, il lui restera beaucoup à faire pour ne pas dépendre d'un seul terminal, à l'image de Motorola », considère Neil Mawston du cabinet Strategy Analytics. Palm espère rééditer le succès de son Centro, smartphone qui s'est écoulé à plus de 2 millions d'exemplaires au cours des deux dernières années. D. C. texte d'exergue habillé et appliquer sur-lignage exergue colfine

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :