Mediaset et la RAI s'allient contre Murdoch

 |   |  438  mots
Mediaset, le groupe de télévision contrôlé par Silvio Berlusconi, et sa s?ur ennemie, la télévision publique RAI, font front commun contre le bouquet satellitaire de Rupert Murdoch, Sky Italia. La société publique et Mediaset ont en effet constitué une société commune, Tivu, qui lancera ,en juin prochain, dans la péninsule, une plate-forme satellite de télévision gratuite. Cette filiale commune, dont chaque opérateur a 48 % (le groupe Telecom Italia détenant les 4 % restants), est clairement un défi à Sky Italia, la filiale de News Corp de Rupert Murdoch, seul opérateur de télévision par satellite en Italie.4,6 millions d'abonnésAnnonçant cet accord, le président de Mediaset, Fedele Confalonieri, s'est défendu de partir en « guerre » contre Sky mais a souligné que « la concurrence est le sel de l'économie ». Le directeur général de la RAI, Claudio Cappon, a, lui, indiqué qu'« une plate-forme satellitaire gratuite est indispensable ». Pour la RAI et Mediaset, totalisant 82,3 % de l'audience TV en Italie, ce n'est qu'une nouvelle étape d'une croisade contre l'ascension irrésistible de la télévision par satellite payante de Murdoch, passée en quatre ans de 3,1 à 4,6 millions d'abonnés.Autre mauvaise nouvelle pour Rupert Murdoch, le Parlement italien examine ces jours-ci une loi qui double le taux de TVA imposé à la télévision satellitaire, de 10 à 20 %. La principale victime de cette mesure est bien sûr Sky Italia. Au point qu'en novembre dernier, ses présentateurs vedettes s'en sont émus dans leurs émissions, la chaîne diffusant aussi des spots contre cette mesure décidée par le gouvernement de? Silvio Berlusconi. Quelques jours avant sa réélection à la tête du pays en avril dernier, le Cavaliere avait prédit que la télévision de Murdoch « deviendra petit à petit la télévision la plus riche, grignotant jour après jour l'audience de la RAI et de Mediaset ».Ayant déjà réalisé, sur les neuf premiers mois de 2008, son chiffre d'affaires de l'année précédente, Sky Italia menace le duopôle RAI-Mediaset se partageant la télévision italienne, régulièrement dénoncé par les autorités à la concurrence. Les groupes TV se préparent surtout à l'échéance de 2011, lorsque tomberont les restrictions imposées à Sky Italia par les autorités européennes de la concurrence en 2003 lors de la fusion Telepiù-Stream. La filiale de News Corp ne sera plus confinée à sa plate-forme par satellite et pourra faire des offres sur la TNT et la télévision via Internet. Frank Paul Weber, à Mil

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :