Nutrition et Santé garde son identité

 |   |  523  mots
Bien à l'abri à Revel, au pied de la Montagne Noire, la société Nutrition et Santé vient de connaître un tournant décisif dans son organisation. Jusque-là détenue par les fonds d'investissements Abenex Capital et L Capital, la PME haute-garonnaise a été rachetée par le groupe japonais Otsuka Pharmaceutical. L'opération vient d'être avalisée par les autorités financières compétentes et est effective depuis le 13 février dernier. Elle a évidemment suscité l'inquiétude chez les salariés de l'entreprise : Nutrition et Santé emploie un peu plus de 900 personnes dans toute l'Europe et a réalisé un chiffre d'affaires de 280 millions d'euros en 2008. Mais Didier Suberbielle, le président du directoire, se veut rassurant. « Ce rachat n'aura pas d'impact, ni sur les effectifs ni sur l'organigramme de la société, explique-t-il. Le groupe Otsuka était jusqu'à présent absent en Europe et cherchait un partenaire local depuis déjà quelques années. Nutrition et Santé était bien positionné. Nous partageons, en plus, une même culture industrielle de production. Ce rachat est une opportunité formidable pour la société. » Le management de la PME reste inchangé. Laurent Hourquet, directeur administratif et financier, qui a accompagné la croissance de l'entreprise lors de la première opération de LBO il y a trois ans, est notamment confirmé dans ses fonctions.perspective des marquesConcrètement, ce rachat va permettre à Nutrition et Santé de lancer ses marques phares ? comme Gerblé et Céréal ? sur les marchés historiques d'Otsuka, c'est-à-dire l'Asie et les États-Unis. A contrario, le géant japonais (un chiffre d'affaires de 9,3 milliards de dollars avec 33.000 employés) compte utiliser la PME de Revel comme tête de pont européenne pour certains de ses propres produits. Le choix des gammes est actuellement à l'étude, mais ce surplus d'activité pourrait permettre à la PME de conserver un certain niveau de croissance, après trois années de progression à deux chiffres du chiffre d'affaires et des résultats.Car Nutrition et Santé ne se repose pas sur ses lauriers. Elle lance chaque année une centaine de nouvelles références, dont la moitié en France. Celles qui gagnent les faveurs des consommateurs contribuent alors à la croissance de l'activité, à hauteur de 5 % chaque année. Et c'est sur le créneau de la minceur que la PME réalise aujourd'hui la plus grande part de son activité. En effet, alors que celle-ci est très connue dans les linéaires pour ses marques diététiques comme Gerblé, c'est aux rayons « minceur » qu'elle tire son épingle du jeu, avec Gerlinea ou encore Pesoforma. « La minceur représente un tiers de notre activit頻, confirme Didier Suberbielle.L'arrivée d'Otsuka ne devrait pas perturber à court terme le fonctionnement de Nutrition et Santé. Mais le mastodonte nippon sait aussi mettre la pression au bon moment. L'an dernier, il s'était « offert » 49 % du groupe français Alma SA, détenteur des marques d'eau minérale Saint-Yorre, Vichy-Célestins et de l'eau de source Cristaline, pour la bagatelle de 750 millions d'euros. Pour Nutrition et Santé, c'est 100 % du capital qui lui appartient désormais. n

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :