Alex Le Beuan, la passion du voyage en Inde et dans l'Himalaya

 |  | 484 mots
Lecture 2 min.
L e voyage qui a marqué Alex Le Beuan pour la vie, c'est celui qu'il n'a pas fait?: quand, alors qu'il avait sept ans, ses parents sont allés dans l'Himalaya. « Ils en ont rapporté une masse de photos et d'aquarelles qui m'ont époustoufl頻, raconte-t-il. Pendant des années, dans le Briançonnais natal, il rêve de montagnes lointaines. Au point que, le bac en poche, Alex s'inscrit aux Langues O pour étudier le népali afin de devenir anthropologue et part pour son premier voyage au Népal.Très vite, il réalise deux choses?: étudier le népali à Paris, ce n'est pas satisfaisant. Ses années d'« études » se passeront donc au Népal. « Je revenais à Paris juste pour passer les examens », sourit-il. Et l'anthropologie, ce n'est pas ça non plus?: « Je croyais que c'était dix mois sur le terrain et deux mois en bibliothèque, mais c'est l'inverse?! » Pour financer ses séjours, Alex commence à accompagner des groupes de touristes. Histoire de se doter d'une qualification, il passe le diplôme d'accompagnateur en moyenne montagne.Finalement, les métiers du tourisme s'imposent, et Alex entre dans une agence à Paris pour y développer les séjours en Asie du Sud-Est. Des années d'apprentissage bien utiles?: « J'avais déjà l'idée d'ouvrir une agence en Inde, ça m'a permis d'apprendre le fonctionnement de l'intérieur », confie-t-il. À 29 ans, le jeune Français arrive à New Delhi le 1er janvier 2005 avec un projet d'agence sur Internet. « C'était le tout début des achats sur le Web, explique-t-il, un créneau porteur sur lequel il n'y avait presque personne. » Alex crée Shanti Travel autour d'un site Web en français pour proposer des séjours individuels en Inde et dans l'Himalaya, avec une spécialisation dans les voyages « aventure »?: trekking, randonnées équestres? Les voyages plus culturels viendront ensuite compléter la gamme.35 employésQuatre ans plus tard, il s'est adjoint deux associés français, mais demeure majoritaire. L'agence emploie 35 personnes pour un chiffre d'affaires de 1,5 million d'euros. Elle s'est diversifiée avec une activité dédiée aux expatriés vivant à Delhi et l'ouverture début 2009 de sites Web en allemand, italien et espagnol. En parallèle, Alex Le Beuan a créé une agence spécialisée dans les raids à moto à travers l'Inde, Vintage Ride. Et les projets sont nombreux?: ouverture d'un bureau à Pondichéry pour mieux couvrir le sud du pays, développement de destinations encore plus exotiques comme les îles Andaman et le Bhoutan?« Ce qui nous motive, moi et mes associés, explique l'ex-routard devenu manager, c'est le développement, pas la gestion au quotidien. » Quand il commencera à moins s'amuser, Alex fera autre chose. « Monter des maisons d'hôtes chics, dans un pays proche de la France », envisage-t-il. Ce qui aurait un avantage immense?: lui permettre de venir de nouveau passer des vacances en Inde?!

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :