La guerre des bouchons

 |  | 270 mots
Un milliard six cent mille dollars ! C'est le montant total de l'opération promotionnelle « Red hot Olympic Summer » qu'a lancée Coca en mai dernier, en marge de son partenariat avec les jeux Olympiques. Cette somme correspond à une montagne de cadeaux produits (dont 100 distributeurs de Coca équivalant chacun à une année de consommation, dix Chevrolet, un million et demi de pièces des collections des JO...) et des ristournes offertes aux acheteurs de Coca (200 millions de produits dérivés des JO distribués par l'enseigne Foot Locker, des bouteilles de Coca...). Ce type d'opération a son équivalent en France, où 304 millions de points àlecter sur des bouteilles, permettront la distribution de 155 millions de produits. Les 30 objets sont réunis dans un Collector conçu par l'agence Message & Téquila et qui a été distribué depuis mi-avril auprès d'un peu plus de cinq millions de foyers. Au même moment, Pepsi France a lancé la plus importante opération promotionnelle jamais réalisée en France : « Numéromania », opération multimarques conçue en partenariat avec TF1. Les bouchons des boissons de la marque porteurs d'un numéro tiré au sort permettent de gagner tous les jours une somme allant de 500 à 1 million de francs. Le jeu, qui devait s'arrêter ce week-end, sera prolongé jusqu'à la fin du mois d'août. Michaël Aïdan, directeur marketing chez Pepsi France, estime que « l'effet de curiosité s'est transformé sur le plan commercial : au bout de quatre semaines de jeu, les volumes ont progressé de 40 % sur un marché du cola en hausse de 17 % ». G.L.S et N.T.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :