SCS+ Hutchison Telecom veut être un acteur essentiel du marché

2 mn

« Notre volonté n'est pas de faire pression sur les opérateurs. Nous sommes un maillon essentiel sur le marché. » Alain Cornu, directeur commercial de Hutchison Telecom, la filiale d'Orange - le troisième opérateur britannique en nombre d'abonnés -, a souhaité planter le décor. Selon les dernières statistiques de l'Observatoire des marchés des communications en France, la vente directe des opérateurs représentait 48,9 % et celle des SCS (société de commercialisation et de services) 51,1 %. Avec 19 % du parc des SCS indépendantes, soit quelque 10 % du parc global des abonnés GSM, Hutchison Telecom occupe la première place des SCS indépendantes françaises. Service à valeur ajouté. Toutefois sa part de marché devrait légèrement diminuer cette année du fait de l'arrivée de nouveaux segments de marché et de canaux de distribution. Si Alain Cornu est persuadé que France Télécom n'a pas pour ambition de court-circuiter les SCS, il reconnaît tout de même que l'ouverture de la téléphonie mobile au grand public incite « l'opérateur à faire une offre très simplifiée avec le moins de services à valeur ajoutée ». Or, souligne-t-il, la nature même des SCS est non seulement de prendre en charge la commercialisation du service, la gestion et la facturation des abonnés en assumant le risque financier, mais aussi d'offrir aux clients des services à valeur ajoutée. D'où leur refus en juin de vendre Ola, la dernière offre grand public d'Itineris, selon les conditions dictées par France Télécom (La Tribune du 10 juin). Toutefois tout semble être rentré dans l'ordre et les SCS devraient prochainement la commercialiser. Déjà partenaire de la Fnac, Hutchison a intensifié ces dernières années sa politique de partenariat. « Nous avons signé des accords commerciaux avec Interdiscount, Leroy-Merlin et plus récemment avec les constructeurs automobiles Peugeot et Citroën. » Au-delà, Hutchison Telecom mise sur l'ouverture prochaine du marché des télécommunications et se pose comme un acteur de la rationalisation des offres. « Les opérateurs sont dans une logique concurrentielle à fort potentiel se traduisant par une multitude d'offres et de promotions », affirme Alain Cornu, soulignant que sur les quinze derniers mois, il y a eu treize promotions ou changements de tarifs chez France Télécom, douze chez SFR et six chez Bouygues Télécom. Base de données. Une ombre au tableau : les impayés. Ils représentent environ 3 % du chiffre d'affaires de Hutchison Telecom (soit environ 30 millions de francs). Cette préoccupation a conduit les SCS, Itinéris et SFR à créer un GIE afin de constituer d'ici à la fin de l'année une base de données de tous les mauvais payeurs. Sous la surveillance aiguë de la Commission nationale informatique et libertés (Cnil). Nathalie Brafman

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.