Le CNPF met en garde contre l'abandon des « stages diplômants »

Le président de la commission sociale du CNPF, Didier Pineau-Valencienne, a estimé lundi sur Europe 1 que l'éventuel abandon des « stages diplômants » montrerait que, « une fois de plus, on aura raté une très grande opportunité d'associer notre jeunesse au monde économique ». Jeudi dernier, le syndicat étudiant Unef-ID avait indiqué, à l'issue d'un entretien avec le ministre de l'Education nationale, de la Recherche et de la Technologie, que Claude Allègre allait réexaminer ce projet de « stages diplômants » rebaptisés unités de première expérience professionnelle (Upep), dont l'initiateur est Didier Pineau-Valencienne. Ce dernier, également PDG de Schneider, a « regretté » avoir appris la décision par la presse et a déploré l'absence de « discussion ». « Je suis convaincu que c'est par le dialogue qu'on règle les problèmes et non par des décisions comme celle que je viens d'apprendre », a-t-il dit. Par ailleurs, interrogé sur un contrôle plus strict des plans sociaux et des licenciements envisagés par le gouvernement, Didier Pineau-Valencienne a estimé qu'il ne fallait pas « se bercer d'illusions ». « Je constate que les pays qui ont apporté de la flexibilité, de la mobilité dans le travail ont tous été créateurs d'emplois », a-t-il dit. « Nous sommes le pays qui a le moins créé d'emplois au cours de ces dernières années », parce que « nous avons privilégié le salaire » et « surtout, le coût du travail », a-t-il ajouté. n

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.