Menace sur l'achat par Riyad de cent avions F16 Lockheed-Martin

LE SOUTIEN AMÉRICAIN réaffirmé à Israël compromettrait les chances, jusque-là sérieuses, du constructeur Lockheed-Martin pour la vente de 100 avions de combat F16 à l'Arabie saoudite, qui veut remplacer sa centaine de vieux F5 pour 30 milliards de francs. Le prince héritier saoudien, Abdallah ben Abdel Aziz, moins proche des Etats-Unis que ses frères, le roi Fahd et le prince Sultan, ministre de la Défense, aurait signifié cette menace aux Américains. Le F16 est en concurrence avec le JAS-39 Gripen du suédois Saab (allié, pour l'export, avec British Aerospace). Mais Riyad pourrait aussi décider de retarder le remplacement des F5 et attendre des avions de la nouvelle génération, comme le Rafale Dassault français ou le projet de nouveau F16 bloc 50-60. n

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.