Monospace : Volkswagen et Ford décollent

Le segment européen du monospace a crû de 60 % sur les quatre premiers mois de l'année par rapport à la même période de 1995. En Allemagne, par exemple, la part des monospaces est passée à 3,2 % du marché total contre 1,2 % il y a un an. Pionnier sur ce marché, Renault perd cette année son leadership. Né en 1984 et bientôt renouvelé, l'Espace a régressé au quatrième rang (sur le premier quadrimestre 1996) avec 15.430 ventes en Europe, contre 19.870 un an auparavant. Les nouveaux venus Volkswagen Sharan et son frère jumeau Ford Galaxy se sont propulsés au premier plan, avec respectivement 20.425 et 19.800 immatriculations. Volkswagen a réalisé une belle percée outre-Rhin, où il s'octroie 34,5 % du créneau. Les deux associés, au sein du joint-venture AutoEuropa à Palmela au Portugal, se livrent à une féroce guerre des prix. Ford, numéro deux en Allemagne, vient encore de baisser ses tarifs pour répondre à ceux du Seat Alhambra. La marque espagnole du groupe Volkswagen vient de lancer une troisième variante - économique - du monospace produit chez AutoEuropa. A Palmela, les cadences de production atteignent 540 véhicules par jour en deux équipes. Le chancelier allemand Helmut Kohl et le Premier ministre lusitanien Antonio Guterres ont célébré, le 31 mai, la sortie de chaîne du cent millième monospace. Le site emploie désormais quatre mille personnes. Derrière Volkswagen et Ford, Chrysler tire son épingle du jeu avec son nouveau Voyager. La marque américaine, qui a accru ses ventes de 30 %, parvient même à dépasser - de peu - Renault. Le Peugeot 806 régresse de 10 %, le Citroën Evasion de 2 %. Le Fiat Ulysse, également fabriqué avec le Lancia Zeta chez Sevelnord à Hordain, progresse de 16 %. En France, le marché croît plus lentement. Au premier semestre, il s'est monté à 30.800 unités, contre 29.060 un an plus tôt. Logique : « Le marché français du monospace arrive à maturité pour les véhicules de plus de 150.000 francs. Mais, avec l'arrivée de nouveaux produits moins chers, il pourrait représenter 5 à 6 % des ventes totales de voitures en l'an 2000, contre 3 % aujourd'hui », souligne Christophe Decultot, responsable des prévisions chez VAG France. Dans l'Hexagone, l'Espace se maintient au premier rang, malgré une chute de 18 %. Grand gagnant : Ford, qui se hisse à la troisième place avec 3.485 ventes derrière le Peugeot 806. Le Volkswagen Sharan, à la présentation plus austère que le Galaxy, est un peu à la traîne avec 2.230 unités. Proposé à partir de 140.000 francs, le récent Seat Alhambra pourrait faire des ravages. A équipement égal, il coûte 10.000 francs de moins qu'un Sharan et presque 15.000 francs de moins que les monospaces français. Etrange politique de VAG France : comment peut-il pratiquer des tarifs aussi différents pour des modèles produits au même endroit avec les mêmes composants, dont les prix de revient sont par conséquent similaires ? ALAIN-GABRIEL VERDEVOYE

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.