Examen vendredi des accords aéronautiques transatlantiques

1 mn

Hier, le sénateur Yvon Collin a présenté un rapport qui critique l'accord Europe-Etats-Unis de 1992 sur les aides à l'aéronautique. Il demande un meilleur soutien de la France et de l'Europe à ce secteur et dénonce l'hégémonie américaine. Les hauts fonctionnaires américains et européens se rencontrent vendredi, à Bruxelles, pour examiner cet accord. Celui-ci limite le montant des subventions à l'aéronautique en plafonnant les aides indirectes (de type américain pour Boeing et McDonnell Douglas) à 3 % du chiffre d'affaires de l'industrie ou 4 % des activités d'une société et les aides directes (de type européen pour Airbus) à 33 % du coût de développement d'un programme. Face à la fusion Boeing-McDonnell Douglas, contestée par les Européens, ces derniers veulent un réexamen de l'accord de 1992. Ils estiment que Boeing et McDonnell ont profité de subventions de programmes militaires pour développer leur aéronautique civile. n

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.