Dassault-Aerospatiale : opposition de la CGT

Les représentants de la CGT d'Aerospatiale et de Dassault ont réitéré hier à Toulouse leur opposition à la fusion des deux groupes et à la modification du statut du GIE Airbus-Aerospatiale considérées comme une « phase de déstructuration totale de l'industrie aéronautique nationale ». Selon les membres du syndicat, ces deux opérations se traduiraient par « de nouvelles suppressions d'emplois, des abandons de savoir-faire et de nombreux transferts de technologies » au moment où les études internationales estiment qu'il faudra créer 16.000 appareils civils d'ici à 2015. Au lieu d'une fusion, la CGT, qui rappelle que Dassault a réduit de 43 % son personnel en dix ans et fermé cinq sites, et qu'Aerospatiale a supprimé 8.000 emplois depuis 1992, préfère envisager la « possibilité de coopération entre les deux entreprises », qui ont permis de réaliser en trente ans de « nombreux programmes tels que Concorde, Ariane et Airbus ».

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.