Le Floch-Prigent : la mise en liberté examinée le 15 juillet

La chambre d'accusation de la cour d'appel de Paris examinera le 15 juillet l'appel formé par le président de la SNCF, Loïk Le Floch-Prigent, contre son placement en détention par le juge Eva Joly jeudi dernier. Loïk Le Floch-Prigent a été mis en examen le 4 juillet et incarcéré dans l'affaire Elf-Bidermann. Vendredi, il a été maintenu en détention par le président de la chambre d'accusation de la cour d'appel de Paris, Jean Beyer, à l'issue de la procédure d'urgence de « référé-liberté ». Lundi prochain, la chambre d'accusation examinera donc le fond de la demande de mise en liberté, en présence de Loïk Le Floch-Prigent mais lors d'une audience non publique. Par ailleurs, le ministère des Transports et les syndicats de cheminots sont convenus de reporter le conseil d'administration de la SNCF du 10 juillet sur la réforme de l'entreprise. Le conseil devrait être reporté, après la décision de la chambre d'accusation de la cour d'appel de Paris. Dans un communiqué, le ministère des Transports a tenu à faire savoir, hier, qu'il souhaitait que « les discussions en cours [sur la réforme de la SNCF] reprennent dès que possible ». Les représentants syndicaux ont néanmoins tous précisé, à la sortie de la réunion avec Bernard Pons et Anne-Marie Idrac, que le problème du remplacement avait été abordé et qu'« un nouveau président pourrait être désigné », selon Jean-Jacques Carmentran, de FO Cheminots, si Loïk Le Floch-Prigent n'était pas remis en liberté. Dès vendredi, douze responsables d'entreprises dont Bernard Pache, président d'EMC, ont fait savoir qu'ils tenaient à marquer leur soutien à Loïk Le Floch-Prigent. Précision. La direction de la SNCF rappelle que le comité exécutif de la société qui gère aujourd'hui l'entreprise en l'absence de son président Loïk le Floch-Prigent comprend toujours Jean-Pierre Leclerc, directeur financier, en plus des deux directeurs généraux adjoints, Alain Poinssot (clientèle) et Francis Taillanter (infrastructures) assistés du secrétaire général, Pierre Fa, du directeur du fret, Armand Toubol, et de celui des ressources humaines, Pierre Vieu.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.