La presse grand public accroît son audience

2 mn

Un vent d'optimisme a soufflé, vendredi, sur la remise des Etoiles OJD, qui récompensent les plus fortes hausses de diffusion des différentes familles de presse pour l'année 1995. Xavier Dordor, président de Diffusion Contrôle, a mis entre parenthèses le débat qui anime la profession sur l'opportunité d'augmenter la fréquence de la publication des contrôles de la diffusion. Plutôt que de relancer la polémique, il a préféré saluer les résultats « positifs » enregistrés par la quasi-totalité des familles de presse. Les données, tirées de la sixième édition de l'Observatoire de l'écrit (828 titres adhérents de l'OJD ont répondu aux questionnaires), font état, pour la presse dite « grand public » (quotidiens, magazines de loisirs, féminins...), d'une hausse globale des ventes en France de 0,48 % en 1995, totalisant 4,4 milliards d'exemplaires, dont 2,6 milliards pour les quotidiens. Dans le détail, les quotidiens nationaux ont mis un terme à deux années successives de baisse, avec une progression de 1,98 %. Les trois plus importantes diffusions sont celles du Figaro (369.042 exemplaires), de l'Equipe (341.397) et du Monde (321.366), qui connaît la plus forte hausse (voir encadré). En revanche la presse quotidienne régionale perd du terrain avec un recul de 0,32 %, après déjà deux années de légère régression. Pour la presse magazine, ce sont les publications dédiées aux secteurs de l'informatique et de l'électronique qui enregistrent la plus forte augmentation, avec un bond de 25,56 %. De leur côté, les news magazines augmentent leur diffusion de 2,39 %. Cette dernière catégorie bénéficie de l'apport de Télérama, qui n'est plus comptabilisé dans la presse télé. Avec 616.443 exemplaires vendus en France par numéro, ce titre prend la tête des news, devant le Nouvel Observateur (432.433 exemplaires) et l'Express (428.125). La presse télé, quant à elle, accroît sa diffusion de 0,88 %. Cette performance tranchant avec l'intérêt de plus en plus marqué par les Français pour la télévision et l'actualité qui s'y rattache. La presse féminine généraliste et mode améliore son score de 1,58 % après la légère hausse enregistrée entre 1993 et 1994. A noter aussi la progression sensible et continue depuis trois ans de la presse d'actualité générale : + 3,80 % en 1995, 4,4 % en 1994 et 3,15 % en 1993. Moins heureuse, la presse économique et financière augmente tout de même sa diffusion de 2,54 %. Rien de comparable toutefois avec la hausse de 23,54 % qu'elle a connue en 1994. Parmi les familles de journaux les plus touchées, on compte la presse de la cuisine, qui baisse de 15,18 %. T. D. J.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.